Facilicorp est aboli et un nouveau Service NB naît

FREDERICTON – Le gouvernement remplace quatre agences provinciales par une nouvelle société de la Couronne responsable des services partagés. Facilicorp, le ministère des Services gouvernementaux, l’Agence des services internes du Nouveau-Brunswick et Service NB sont abolis dans la foulée.

Des pertes d’emplois découleront de la mesure qui doit permettre à la province d’économiser 30 millions $ d’ici 2020, a admis le ministre responsable de la Révision des programmes, Victor Boudreau.

«C’est sûr qu’il va y avoir des pertes d’emplois à tous les niveaux de l’organisation, y compris chez les hauts dirigeants», a-t-il dit lors d’une conférence de presse, jeudi. On ne sait pas pour le moment combien de personnes seront touchées.

«Le nombre, nous ne sommes pas là encore. C’est un processus à plusieurs étapes. Les chiffres ne sont pas encore finaux. Notre but est d’en faire le plus possible par attrition, mais on ne peut pas garantir qu’il n’y aura pas de mise à pied.»

Il s’agit de la «plus grosse initiative» annoncée jusqu’ici dans le cadre de la révision des programmes, a indiqué M. Boudreau.

La nouvelle agence qui portera le nom familier de Service NB offrira les services gouvernementaux à la population comme son homonyme actuel. Le gouvernement s’engage à maintenir les services durant la transition.

«La création du nouveau Service NB sera un processus complexe qui va prendre du temps. Les Néo-Brunswickois vont continuer à recevoir les mêmes services des mêmes fournisseurs durant la période de transition. Les services dont dépendent les Néo-Brunswickois seront toujours là», a promis le ministre responsable des Services gouvernementaux, Ed Doherty.

La société sera dirigée par un conseil d’administration formé de 13 membres, dont 7 du secteur privé.

Elle sera responsable notamment des services financiers, des technologies de l’information et de l’approvisionnement auprès des ministères provinciaux et des réseaux de la santé.