Bathurst: Le Festival de motos roule vers le succès

C’est tout un changement de cap pour la Ville de Bathurst qui a adopté, il y a quelques années, un arrêté contre le bruit excessif des motos. Présenté en fin de semaine dernière, son premier festival de motos augure bien pour les prochaines éditions. Et ce, même si le Festival des rameurs de Petit-Rocher avait lieu en même temps.

 

L’événement présenté sur deux jours a attiré, selon les organisateurs, entre 250 et 400 motos, selon les activités.

«Nous avons eu 250 inscriptions au Party de motos Phantom et plus de 400 motocyclistes le samedi, sur le boulevard Harbourview. Même s’il y avait un peu de pluie le samedi en fin de journée, nous avons quand même connu un vrai succès» a indiqué Chris Daigle, le directeur de la Corporation de revitalisation du centre-ville de Bathurst.

La plupart des motocyclistes étaient de la région, alors qu’en parallèle se déroulait le 48e Festival des rameurs de Petit-Rocher. Les organisateurs indiquent que c’étaient les seules dates qu’ils pouvaient retenir.

«Il y a des rassemblements de motos chaque fin de semaine dans les provinces Atlantique et il n’y en avait pas à la date que nous avons choisie», explique Chris Daigle.

Toujours est-il que c’est tout un revirement pour une municipalité qui avait édicté, en 2011, un arrêté pour contrer le vacarme excessif des motos.

Cette réglementation interdisait aux motocyclistes de faire du bruit au-delà de 92 décibels, sous peine d’amende.

Les adeptes de cette activité avaient vite pris Bathurst en grippe et comme moyen de protestation, ils boycottaient les commerces de la municipalité.

Le règlement a été abandonné au printemps 2014, sous la pression populaire. Frank Vienneau, qui avait lancé une pétition pour l’abandon de l’arrêté, voit les avantages d’accueillir, toutes portes ouvertes, les adeptes de motos.

«Cette réglementation est maintenant derrière nous. Les commerçants étaient occupés en fin de semaine avec le nombre de motocyclistes qui mangeaient, mettaient de l’essence, dormaient en ville. C’est bon pour l’économie de Bathurst. Plus l’activité va grossir, et meilleurs seront les revenus pour la municipalité», a exprimé M. Vienneau.

Dans la prochaine semaine, les organisateurs vont se pencher sur la manière d’améliorer le Party de motos Phantom qui compte attirer le double de participants l’an prochain.