Débat sur la santé: Robert Goguen brillera par son absence

Le candidat conservateur de Moncton-Riverview-Dieppe, Robert Goguen, s’absentera de l’assemblée publique sur les soins aux aînés de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada. Les trois autres candidats de la circonscription seront présents au débat, qui aura lieu mardi soir à Moncton.

Ginette Petitpas Taylor, du Parti libéral, Luc LeBlanc, du Nouveau Parti démocratique, et Luc Melanson, du Parti vert, ont confirmé leur présence à l’événement qui porte le nom «La Santé commence chez-soi».

Leur adversaire conservateur, Robert Goguen, a fait savoir à l’Acadie Nouvelle, par le biais du porte-parole Léo Doiron, qu’il ne serait pas présent. Le député sortant s’était déjà engagé à rencontrer un autre groupe.

L’animatrice du débat et ancienne présidente et directrice générale de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), Rachelle Bard, estime que M. Goguen rate une occasion en or «d’écouter ce que la population a à dire».

«C’est dommage qu’ils ne voient pas comme important le fait de venir à l’écoute des gens. On va laisser, dans le fond, leur absence donner une réponse en soi.»

En organisant le débat, l’AIIC souhaite faire du vieillissement en santé et des soins aux aînés des enjeux électoraux.

Trois thèmes seront abordés. Les intervenants toucheront d’abord la question de l’établissement de normes communes à travers le pays pour s’assurer que les personnes aînées de chaque province aient «un accès juste et équitable aux services de santé nécessaires pour vieillir à domicile, de façon autonome et en sécurité».

«Les soins dépendent des provinces. Ce que tu as dépend de l’endroit où tu habites, et non pas de tes besoins», affirme Kate Headley, gestionnaire des communications de l’AIIC.

Ils s’attaqueront ensuite à la possibilité d’augmenter le soutien financier aux aidants familiaux, avant de dialoguer sur les services de soins à domicile.

Le débat, qui aura lieu au Théâtre Capitol de Moncton, fait partie d’une tournée de quatre assemblées publiques à travers le pays. La première a eu lieu à Toronto, et les deux dernières auront lieu à Vancouver et à Edmonton.

En plus des candidats aux élections fédéraux, l’assemblée à Moncton comprendra les intervenantes Karen Fullerton, directrice régionale pour Bayshore HealthCare, Carolle Nazair, infirmière praticienne, et Joanne Richard, coordonnatrice régionale (sud-est) pour la Société Alzheimer du Nouveau-Brunswick.

Les membres du public auront l’occasion de poser des questions aux intervenants. Les portes du Théâtre Capitol ouvrent à 18 h, et l’assemblée sera lancée à 18 h 30.