Un livre acadien distribué à 10 000 tout-petits à travers le pays

Un livre jeunesse de l’Acadie fera son chemin dans 10 000 foyers francophones à travers le pays.

Le livre Bonjour la rivière de l’auteure Denise Paquette a été choisi par l’organisme Partenaire en éducation Canada pour faire partie de sa trousse Bienvenue à la maternelle distribuée dans les écoles francophones du pays.

«De savoir que ça va être réimprimé à 10 000 exemplaires, ce qui est quand même assez rare, surtout au Nouveau-Brunswick (…), c’est assez spécial», commente l’auteur.

L’ouvrage d’une vingtaine de pages a été publié pour la première fois par la maison d’édition Bouton d’or Acadie en 2006.

Boujour la rivière raconte les aventures de Léa et Laurent et de leur chien Ricou lors de leur balade à la rivière. La soeur et le frère découvrent différents animaux sur leur chemin que les lecteurs doivent apprendre à nommer avec eux.

Le livre a été choisi par Partenaire en éducation notamment pour «la richesse» de son vocabulaire, affirme la gestionnaire provinciale de l’organisme, Colombe Robichaud Smith.

«Nos francophones viennent de partout (…) alors on a besoin de livres qui peuvent enrichir la langue.»

Le livre a été illustré par Denise Bourgeois de Grande-Digue.

Il s’agit d’un gros coup de publicité pour la littérature jeunesse acadienne et pour la petite maison d’édition de Moncton.

«Ça confirme l’excellence du travail qui se fait ici et dans ce sens-là ça représente énormément», confie la directrice générale et littéraire de Bouton d’or, Marie Cadieux.

Une commande de cette envergure permet aussi à l’entreprise de respirer un peu plus facilement malgré la petitesse du marché de la littérature jeunesse francophone au Nouveau-Brunswick.

«C’est essentiel qu’une fois de temps en temps il y ait ce genre de partenariat là parce que c’est vraiment un défi presque insurmontable d’arriver à maintenir une maison d’édition (…) juste avec des ventes individuelles», avance Mme Cadieux.

La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Jocelyne Roy-Vienneau, et le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Serge Rousselle, ont participé à une cérémonie pour souligner le succès du livre, mercredi, à l’école Les Éclaireurs.

Lors de sa nomination, Mme Roy-Vienneau avait partagé son intention de profiter de son poste pour lutter contre l’analphabétisme au Nouveau-Brunswick.

«Pour moi, le problème de l’analphabétisme est criant dans la province. Malheureusement, le problème persiste toujours.»

À son avis, il faut mettre «plus de livres dans les mains de nos enfants». «Les bons livres permettre d’ouvrir l’esprit», a-t-elle dit.

Le ministre Rousselle a souligné quant à lui que Boujour la rivière allait «contribuer au rayonnement de la culture acadienne partout au Canada.»

«L’outil de la lecture est l’un des plus beaux cadeaux que l’on peut faire à un enfant», a-t-il confié.