Le centre-ville de Bathurst sera sans auto le samedi durant l’été

La rue Main, au centre-ville de Bathurst, sera piétonnière tous les samedis durant la saison estivale.

La Corporation de revitalisation du centre-ville a fait la demande, aux noms des marchands, auprès du conseil municipal et elle a été acceptée. La rue sera interdite à la circulation de 8h à 14h le samedi.

«Nous aimerions créer un calendrier similaire à la façon dont la Promenade Waterfront a à son horaire de la musique et avoir des activités différentes pour remplir la rue Main chaque semaine. Par exemple, une semaine, nous pourrions avoir des artistes sur la rue et peut-être la semaine suivante des activités pour enfants. Ce ne sont que des idées, mais créer l’habitude chez les gens de vérifier ce qui se passe sur la rue Main chaque week-end pourrait se révéler une attraction significative pour notre centre-ville», avait fait savoir Chris Daigle, le directeur général de la Corporation.

Dimitrios «Jimmy» Karatzios, un des plus anciens commerçants de la rue Main, croit que cette initiative va générer effectivement davantage d’affluence dans le coin.

«Je suis pour. N’importe quelle activité qu’il va y avoir sur la rue Main est bien. Ce sera comme un petit bazar. Selon moi, ça sera plus chaleureux, familial, défend-il. Et comme il y a le stationnement gratuit partout le samedi, ça ne posera aucun problème de fermer la rue».

Certains marchands sont tout de même sceptiques, craignant que des concurrents d’ailleurs installent des kiosques dans la rue.

«C’est positif pour certains, d’autres sont contre. Ils sont inquiets que d’autres compagnies leur fassent compétition. Je leur ai très bien expliqué que ce n’était pas notre objectif et que nous aurons seulement des activités de divertissement», a souligné le conseiller municipal Richard Barbeau, qui a poussé cette initiative.

La propriétaire de la confiserie Andréa mord à l’idée, pourvu que la liste d’événements soit bien structurée.

«Si c’est bien organisé, avec un beau plan, une belle publicité, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas l’essayer. C’est bien de la fermer, mais ça prend une bonne logistique pour contenter tout le monde et il faut la présenter aux commerçants de la Main. Nous voyons ça dans d’autres régions et c’est super, mais il faut apporter des éléments comme des jeux gonflables, de la musique, mettre des banderoles. Quelque chose pour que les gens aient vraiment le goût de se déplacer dans le centre-ville», insiste Andréa Duguay-Cormier.