Âgée de 18 ans et 24 jours, Gaétane Johnson est devenue lundi l’une des plus jeunes conseillères municipales de l’histoire du Nouveau-Brunswick.

L’Acadie Nouvelle a joint la jeune femme mardi pendant sa pause de dîner à l’école secondaire Assomption de Rogersville. À peine 12 heures après avoir été élue, elle est encore sous le choc.

«Chaque fois que quelqu’un me félicite, je me dis “oh wow, c’est vrai!”. Je n’ai pas encore l’impression que c’est vraiment arrivé», a-t-elle affirmé en riant.

«Je suis dépassée par le soutien que je reçois. J’ai reçu tellement de beaux mots de gens de la communauté pour m’encourager et même pour me remercier de m’être présentée.»

Celle qui entamera des études en science politique à l’Université de Moncton en septembre espère gagner de l’expérience dans le domaine. «Il faut commencer quelque part», souligne-t-elle.

Elle espère notamment apprendre de la maire Pierrette Robichaud, qui a été réélue lundi. Mme Robichaud est en poste depuis cinq ans et possède des décennies d’expérience en tant qu’employée de la municipalité.

«Pour moi, c’est une occasion d’apprendre. Je suis vraiment ouverte à tout. Je veux apprendre de Pierrette et des autres conseillers. Je valorise beaucoup leur expérience.»

Cela dit, Mme Johnson ne devrait pas avoir la langue dans sa poche, si on se fit à son expérience. Celle qui obtiendra son diplôme en juin a gagné l’or et l’argent aux deux derniers concours provinciaux de débat, en plus d’avoir pris part au Parlement jeunesse pancanadien à Ottawa, en janvier.

«On (les jeunes) a une différente façon de penser et de faire les choses aujourd’hui. On n’a pas grandi de la même manière (que les plus vieux), donc j’espère apporter ça au conseil.»

Elle souhaite aussi que son engagement inspire d’autres jeunes à se lancer en politique.

«C’était important que quelqu’un le fasse, même si ça n’avait pas été moi. Nous avons des voix fortes, nous aussi. Ils (les élus plus âgés) ne vont pas nous impliquer si on ne nous implique pas nous-mêmes.»

Mme Johnson siègera à la table du conseil en compagnie de Gérald Fournier, Noella Babineau et Denis Doiron.

La course pour les postes de conseillers municipaux a été serrée à Rogersville. Moins de 30 votes ont séparé la tête du peloton – M. Fournier et Mme Johnson avec 389 voix – et le candidat au 5e rang, soit Roger Richard avec 361 voix.

L’élève de la 12e année a gagné sa place au conseil même si très peu de ses collègues de classe ont eu le droit de se rendre aux urnes. Seulement trois élèves de l’école secondaire Assomption avaient l’âge requis pour voter!

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle