David Coon vante les vertus de la bioénergie

De passage à Saint-André, le chef du Parti vert, David Coon, a exprimé le souhait de voir le secteur des énergies renouvelables se développer aux quatre coins du N.-B.

Le député de Fredericton-Sud a profité de son passage jeudi dans le nord-ouest de la province pour visiter les installations de l’entreprise Laforge Bioenvironmental, une ferme laitière qui produit une énergie propre et renouvelable à partir de déchets agricoles et de matières organiques.

«Nous possédons de vastes ressources de biomasse renouvelables au N.-B., que ce soit dans les forêts, sur les fermes et dans les entreprises de transformation des aliments», a indiqué David Coon.

Selon lui, la biomasse a un fort potentiel énergétique et les ressources sont suffisantes dans la province pour permettre la création de nouvelles entreprises et de centaines d’emplois.

«Pour développer le secteur de la bioénergie et assurer sa croissance, nous avons besoin d’instaurer des politiques spécifiques et un financement adéquat tout en faisant preuve de leadership dans le domaine», estime le chef du Parti vert.

L’entreprise Laforge Bioenvironmental parvient à produire 1600 kW h d’électricité à partir de fumier de la ferme, de frites, de pâte à pizza, de pelures de pommes de terre et de gras de poulet provenant d’entreprises de transformation alimentaire de la région de Grand-Sault.

Cette production suffit pour alimenter pas moins de 1100 résidences.

David Coon est fasciné de voir ces déchets alimentaires transformés en énergie propre plutôt que de les retrouver dans des dépotoirs.

«Il y a des occasions dans chaque région rurale du N.-B. Les restes des fermes d’élevages de saumons ou de copeaux de bois, par exemple, peuvent aussi être mis à profit», affirme David Coon.

Plus tôt jeudi, le député a visité les installations du groupe Savoie à Saint-Quentin. L’entreprise est réputée pour ses produits de chauffage écologiques et sa production de granules à partir de la biomasse.