Les réserves d’eau diminuent à Saint-Jean

Les niveaux d’eau dans les bassins versants de la ville ayant chuté dans le lac Spruce, le lac Latimer et le Loch Lomond, la Ville de Saint-Jean demande à ses citoyens de faire des efforts pour préserver les réserves d’eau potable.

«On demande aux citoyens de contribuer à la conservation de l’eau au cours de cette saison qui s’avère très chaude et très sèche. En raison de la chaleur constante à l’échelle de la région au cours des deux derniers mois, il y a diminution dans l’approvisionnement en eau de la Ville», a indiqué par voie de communiqué le service municipal Saint John Water.

L’administration municipale a de plus indiqué que les niveaux réduits des bassins versants de la ville font augmenter le risque de turbidité de l’eau potable.

Selon toute vraisemblance, il y a de fortes probabilités que la Ville de Saint-Jean doive bientôt décréter un ordre de faire bouillir l’eau.

Saint John Water craint que les capacités de traitement des installations du lac Latimer et du lac Spruce soient limitées avec l’augmentation de la turbidité qui pourrait nuire à l’efficacité du procédé de désinfection.

Dans un effort de conservation pour s’assurer qu’il y en a suffisamment à boire et pour d’autres usages indispensables, les Saint-Jeannois sont invités à limiter la consommation d’eau lorsque celle-ci n’est pas essentielle.

Même s’il n’y a pas d’interdiction formelle, les citoyens sont ainsi priés d’éviter au maximum l’arrosage des pelouses et des véhicules automobiles.

Les citoyens sont également invités à se servir d’un balai pour nettoyer les allées, les entrées et les patios de maison plutôt que de se servir du boyau d’arrosage.

Les électroménagers peuvent aussi être mis à contribution en utilisant les machines à laver et les lave-vaisselle seulement lorsqu’ils sont pleins.

La Ville de Saint-Jean demande également à ses citoyens d’aider à limiter la quantité d’eau potable utilisée en prenant des douches brèves plutôt que des bains.

Cette problématique d’approvisionnement en eau potable ne semble pour l’instant que toucher la Ville de Saint-Jean.

À Edmundston, comme à Grand-Sault et Caraquet, l’administration municipale dit ne pas craindre une baisse de ses réserves d’eau potable. Même chose à Moncton.

«Le nouveau réservoir du chemin Tower a une très grande capacité. Les niveaux d’eau sont actuellement à 97%, donc très loin des conditions de sécheresse», a indiqué Nicole Melanson, porte-parole de la Ville de Moncton.