Hommage aux agents de la paix de Sainte-Anne-de-Madawaska

La communauté de Sainte-Anne-de-Madawaska a rendu un hommage bien senti samedi à ses agents de la paix lors d’une cérémonie dans la municipalité située à mi-chemin entre Grand-Sault et Edmundston.

Un peu plus de 200 personnes, dont plusieurs dignitaires, ont assisté à l’événement qui s’est tenu au Centre multifonctionnel Edmond Duperré.

Une imposante murale comprenant les écussons et les noms de près de 80 agents de la paix originaires de Sainte-Anne-de-Madawaska a été dévoilée au cours de la cérémonie protocolaire.

Cet hommage rendu aux agents de la paix est l’œuvre de Donald Ruest, qui est lui-même constable au sein de la Force policière de la Ville de Grand-Sault et natif de Sainte-Anne.

Les agents honorés sont – ou ont été – des membres actifs de la GRC, de divers corps policiers municipaux, des agents correctionnels, de la conservation de la faune et des services frontaliers, des membres de la Patrouille routière du N.-B., des shérifs ainsi que des services gouvernementaux.

Si la vaste majorité des agents ont exercé leur profession au Nouveau-Brunswick, leur territoire s’étend jusqu’à Bristol au Connecticut, en passant par le Québec.

«Il est très important de commémorer les membres actifs, les anciens membres et les membres défunts. Il faut leur rendre hommage», a indiqué Donald Ruest, qui affirme avoir déployé deux ans d’efforts afin d’organiser la cérémonie et de concevoir la murale.

Le vétéran des forces de l’ordre admet du même coup vouloir redorer l’image du village qui compte un peu plus de mille habitants.

«On associe trop souvent Sainte-Anne à des histoires d’arrestations, de drogue et autres faits divers, mais y’a du bon monde ici», estime M. Ruest.

La murale, construite par Mark Madore, sera prochainement installée à l’intérieur de l’édifice municipal, a annoncé le maire de Sainte-Anne-de-Madawaska au cours de la cérémonie.

«J’en suis fier, c’est une grande initiative de Donald Ruest. J’encourage tous les maires des autres villes à faire la même chose», a indiqué Roger Levesque.

Présente à la cérémonie protocolaire, la sénatrice Pierrette Ringuette a profité de l’occasion pour remettre des certificats de mérite à plusieurs de ces agents de la paix.

«Il fallait les remercier pour les services professionnels rendus à la communauté», a affirmé la sénatrice néo-brunswickoise.