Rio mérite une médaille d’or olympique

J’affirme que les personnes passionnées par le sport de haut niveau ont énormément joui des Jeux olympiques tenus pour la première fois en Amérique du Sud. Malgré la tricherie à la boxe ou à celle d’un haut dirigeant vendant frauduleusement des billets, le Brésil mérite une médaille d’or!

Nos athlètes canadiens nous ont fait honneur en remportant 22 médailles, soit 4 d’or, 3 d’argent et 15 de bronze ce qui place le Canada en 11e position. À plusieurs occasions, nos athlètes se situaient à une fraction de seconde en arrière des médaillés. Cela augure très bien pour l’avenir.
Ce sont surtout les athlètes féminines qui ont brillé.

En effet, les filles et les femmes ont remporté 16 des 22 médailles. On se rappelle encore comment répondait le premier ministre Justin Trudeau lorsqu’une journaliste lui avait demandé pourquoi il y avait le même nombre de femmes que celui d’hommes dans son Cabinet. Il avait alors répondu: «Nous sommes en 2016 !» Et bien, aux Olympiques de Tokyo, en 2020, il faudra que nos athlètes masculins tiennent compte de ce commentaire!

Le 15 août dernier, le jour même de la fête nationale de l’Acadie, notre Geneviève Lalonde, née à Montréal, mais pure Acadienne de Moncton, participait à la finale de steeplechase de 3 000 mètres. Elle s’est classée en 16e position. Au petit écran, toute l’Acadie la suivait attentivement et fièrement.

En athlétisme, je crois qu’elle est la première athlète acadienne à participer en final aux Olympiques. C’est tout un honneur.
En parlant des autres exploits olympiques, que penser de Catharine Pendrel, née à Fredericton, avec une médaille de bronze en vélo de montagne; d’Andre De Grasse, à la course, trois médailles, une d’argent et deux de bronze ou de la nageuse de 16 ans, Penelope Oleksiak, avec quatre médailles, une d’or, une d’argent et deux de bronze?

Alcide F. LeBlanc
Moncton