Quai de Richibucto: des travaux en pleine saison de pêche

Les travaux d’amélioration du quai de Richibucto causent des maux de tête aux administrateurs du port. Le projet devait se terminer avant la saison de pêche, mais il a été retardé de quelques semaines.

Jody Pratt n’a pas la vie facile depuis le début août. Le président de l’Association portuaire de Richibucto est responsable de l’un des plus importants quais de la province au sud de Kouchibouguac. Plus de 100 homardiers francophones, anglophones et autochtones jettent l’ancre à son port.

Depuis le lancement de la saison de pêche au homard, il gère la circulation de dizaines de pêcheurs, d’aides-pêcheurs, d’acheteurs et de visiteurs. Entre temps, l’équipe de construction d’un projet évalué à 2,75 millions $ va et vient sur le quai.

«J’ai dû faire beaucoup de changements afin que la saison se déroule correctement pendant les travaux sur le quai. J’ai même forcé un arrêt complet des travaux au début de la saison de homard afin que les pêcheurs puissent se préparer pour la nouvelle saison», explique-t-il.

M. Pratt affirme que, selon le contrat du projet financé par le ministère des Pêches et des Océans (MPO), les travaux devaient être conclus à la fin juillet. Il a récemment appris, cependant, qu’ils ne se termineront pas avant la fin septembre ou le début octobre. Or, la saison de pêche au homard se poursuit jusqu’au 10 octobre.

Steve Hachey, porte-parole du MPO, explique que le projet, lancé pendant l’année fiscale 2015-2016, est financé sur une période de deux ans. Officiellement, son échéance ultime est mars 2017.

Selon le maire de Richibucto, Roger Doiron, les retards sont dus à une accumulation de sédiments sur d’anciennes fondations de quais dans le secteur.

«Il y avait des poteaux dans l’eau qui ont été beaucoup plus difficiles à enlever que prévu. Des sédiments s’étaient accumulés et ç’a causé des retards.»

M. Pratt espère que les travaux se termineront plus tôt que tard. Il mentionne qu’une autre section du quai ne répond plus aux normes et a dû être fermée.

«Avec ça et la construction, j’ai dû accommoder notre flottille en plus d’un plus grand nombre d’utilisateurs.»

Le projet sur le quai de Richibucto a été annoncé le 27 mars 2015 par l’ancienne ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea. Il faisait partie d’une enveloppe de 74 millions $ visant l’amélioration des quais du Nouveau-Brunswick.