Profits records pour Loto Atlantique

La Société des loteries de l’Atlantique a enregistré une hausse de ses ventes et de ses bénéfices en 2015-2016. C’est ce qui ressort de son plus récent rapport annuel, publié mardi.

Les profits de Loto Atlantique ont repris du poil de la bête l’année dernière en atteignant la somme record de 431 millions $, en hausse de 64 millions $.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a eu droit à une part de 132 millions $ de ces bénéfices, soit 12 millions de plus que l’année précédente.

Les ventes ont augmenté dans toutes les catégories, tout comme les coûts directs et les divers frais d’exploitation. Le pourcentage des ventes nettes qui a servi à couvrir les frais d’exploitation est demeuré à 14%.

Dans un communiqué de presse accompagnant le rapport, le PDG de Loto Atlantique, Brent Scrimshaw, se félicite de ces résultats.

«Malgré une situation économique difficile et la concurrence accrue, nous nous sommes imposés grâce à notre stratégie à toute épreuve, à la bonne exécution de nos programmes et au contrôle rigoureux des coûts. Il va sans dire que nous avons également été chanceux de pouvoir offrir des gros lots très élevés pour nos jeux nationaux.»

On se doute bien que M. Scrimshaw et ses collègues poussent aujourd’hui un soupir de soulagement parce qu’ils peuvent se féliciter d’avoir amorcé une remontée après avoir connu une période difficile.

Pendant quelques années, les profits de Loto Atlantique ont été dégonflés. Les bénéfices nets ont traversé un creux de 2010 à 2014, oscillant de 361 millions $ à 371 millions $. Les ventes de diverses catégories ont alors connu des ratées, mais les frais d’exploitation n’ont pas suivi cette tendance, atteignant des sommets à 18% des ventes nettes.

Dans le rapport annuel publié mardi, Brent Scrimshaw met en garde qu’il ne faut pas s’attendre à voir Loto Atlantique répéter le coup au cours des prochaines années.

«Un tel exploit ne se produira pas tous les ans, mais l’exercice 2015-2016 a été une année exceptionnelle», peut-on lire dans le document.

Forte croissance des jeux en ligne

Le jeu en ligne ne représente qu’une faible partie des revenus de Loto Atlantique, mais a tout de même connu une forte progression. Lors de 2015-2016, le nombre de joueurs actifs en ligne a augmenté de 36% pour passer à 46 455 personnes. Les recettes des jeux en ligne ont augmenté de 29% pour passer à 27,5 millions $.

Les loteries avec tirage ont été les plus prisées, avec 51% des ventes en ligne. Le bingo en ligne est arrivé loin derrière avec 24%, suivi par les paris sportifs à 20% et les produits de loterie instantanés à 5%.

Loto Atlantique rapporte qu’elle a oeuvré au cours des derniers mois pour apporter des changements à l’expérience sur son site web, notamment pour améliorer l’accessibilité aux appareils Apple.

La société affirme que d’autres changements qui faciliteront le jeu en ligne sont à prévoir pour le printemps 2017.