EXCLUSIF – Les élus de Memramcook s’accordent une généreuse augmentation de salaire

Les membres du conseil municipal de Memramcook s’offrent une augmentation de salaire de 18,5%. La masse salariale totale des sept élus passera de 62 893$ à 74 528$ le 1er janvier. Il s’agit d’une augmentation globale de 11 635$.

Le salaire annuel du maire, présentement de 12 546$, passera à 14 867$.

Ceux du maire adjoint et des cinq conseillers, respectivement de 8852$ et 8299$, passeront à 10 490$ et 9834$.

Il s’agit d’un «ajustement» nécessaire, estime le maire, afin de compenser toutes les années pour lesquelles les salaires ont stagné face à l’augmentation du coût de la vie.

La village avait du rattrapage à faire en terme de salaire, explique le maire, Michel Gaudet. - Acadie Nouvelle : Anthony Doiron
La village avait du rattrapage à faire en terme de salaire, explique le maire, Michel Gaudet. – Acadie Nouvelle : Anthony Doiron

«Le coût de la vie a augmenté, mais pas nos salaires. Ceci n’est pas vraiment une augmentation, mais plutôt un ajustement», indique Michel Gaudet.

Des données obtenues par l’Acadie Nouvelle démontrent que, depuis 2007, les élus de Memramcook ont eu droit à quatre augmentations de salaire totalisant 10,25%.

En ajoutant la hausse approuvée mardi, les élus du Village ont donc vu leur rémunération grimper de 28,75% au cours des neuf dernières années.

Le maire explique toutefois qu’un montant minimum d’augmentation salariale devrait être accordé tous les ans aux élus afin d’éviter un ajustement majeur, comme celui adopté mardi soir.

«Il faut donner quelque chose chaque année. J’ai regardé les salaires de municipalités similaires à la nôtre dans la province, mais aussi en Nouvelle-Écosse, et ça joue autour de ça. On avait du millage à rattraper.»

Bien que la hausse ait été acceptée à l’unanimité, certains conseillers ont exprimé un certain malaise à se donner une augmentation, comme Raoul Boudreau.

«Je ne suis pas très à l’aise de demander ça de tout le village, surtout qu’on se présente comme des bénévoles. Mais si l’on veut avoir du monde compétent (au conseil), je crois qu’il faut avoir cette discussion. Je suis pour l’augmentation, mais c’est beaucoup d’un coup…»

D’autres se sont dits satisfaits de la proposition, comme la conseillère Mariane Cullen.

«On ne fait pas ça pour le salaire, c’est sûr, mais si l’on cumule toutes les heures qu’on met en temps de comité, on réalise assez rapidement qu’on n’est pas payés cher de l’heure. Sans parler qu’il faut que je fasse garder ma petite à toutes les fois qu’on a une réunion.»

Des propos qui ont fait écho chez le conseiller George Cormier.

«Ça me coûte 50$ en frais de garderie par réunion.»

 

Le DG quitte en raison d’un différent

Le poste de direction générale du village de Memramcook est vacant. Yves Leger a discrètement quitté son poste en octobre, a appris l’Acadie Nouvelle.

C’est un conflit d’opinion entre les élus et le directeur général qui est à l’origine du départ de M. Leger. Sa vision de l’avenir du village détonnait avec celle des conseillers, explique le maire.

«C’est normal. C’est le genre de chose qui peut arriver quand on a de nouveaux élus», explique Michel Gaudet.

Les deux partis ont jugé qu’il était préférable de mettre fin à leur collaboration, poursuit-il.

«C’est un accord mutuel. Je ne veux pas aller dans les détails, mais nous nous sommes quittés en bons termes. Il n’a pas claqué la porte en partant.»

Les tâches qu’effectuaient M. Leger ont été réparties entre la secrétaire municipale et la directrice des finances, toutes deux maintenant directrice générale par intérim.

Aucun processus d’embauche n’a depuis été entamé. Il est possible que cette configuration des postes demeure.

«Si l’on juge que le travail peut être accompli de manière adéquate sans que ce soit une surcharge de travail importante pour nos employées, on va laisser ça comme ça. On va voir comment ça va se passer.»

 

Bref historique des hausses de salaire des élus de Memramcook

2007 – 2.75%

2008 – 3,00%

2009 – 0,00%

2010 – 0,00%

2011 – 2,50%

2012 – 0,00%

2013 – 0,00%

2014 – 2,00%

2015 – 0,00%

2016 – 0,00%

2017 – 18.50%