Lac-Baker: les chances de rapatrier le DSL sont minces

Les chances pour le Village de Lac-Baker de rapatrier le District de services locaux de Lac-Baker, qui fera partie de la nouvelle Communauté rurale du Haut-Madawaska dès juillet 2017, semblent bien minces, selon le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux.

L’Acadie Nouvelle a rapporté jeudi que la municipalité allait faire à nouveau la demande pour agrandir son territoire de façon à englober son district de services locaux (huit résidences).

Selon l’administration municipale, une telle requête a été faite une première fois en janvier, soit deux mois après le refus exprimé lors d’un premier plébiscite en novembre 2015 des citoyens de Lac-Baker de vouloir faire partie d’un regroupement avec les villages de Saint-François, Clair, Baker-Brook et Saint-Hilaire. La réponse a été négative de la part du ministère. La demande a été réitérée en juillet, mais elle est restée lettre morte.

Le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux a laissé entendre que si le Village de Lac-Baker veut agrandir ses limites, il devra prendre en charge l’entretien des routes, ce qu’il ne peut se permettre financièrement, selon les autorités gouvernementales.

Selon une porte-parole du ministère, l’autre option serait de devenir une communauté rurale, mais la municipalité ne possède pas les critères exigés, soit d’avoir une population de 4000 personnes et une assiette fiscale d’au moins 200 millions $.

Dans un vote de 493 en faveur et 299 contre la semaine dernière, les citoyens des districts de services locaux de Saint-François, de Clair, de Baker-Brook, de Saint-Hilaire, de Lac-Baker et de Madawaska, ont approuvé le projet de regroupement avec les quatre villages.

Cela fait en sorte que dès le 1er juillet 2017, les citoyens du District de services locaux de Lac-Baker habiteront dans la nouvelle Communauté rurale du Haut-Madawaska alors qu’ils seront pourtant voisins du Village de Lac-Baker.