Un brandy de mélasse à la mémoire de l’héroïne du Fort LaTour (vidéo)

La distillerie Fils du Roy continue de rendre hommage à l’histoire acadienne, cette fois avec un brandy de mélasse, le Fort LaTour, mis en vente mercredi. L’entreprise s’associe avec le groupe Cy, qui a composé une chanson inspirée du fait historique dont le spiritueux porte le nom.

Beausoleil Broussard, François Vaillant, Noël Doiron; l’Acadie a son lot d’hommes courageux, mais ses héroïnes sont souvent reléguées en arrière-plan, comme Madame Françoise-Marie Jacquelin, qui a courageusement défendu le Fort La Tour en l’absence de son mari, le commandant Charles de Saint-Etienne de La Tour.

Stratégiquement situé à l’embouchure du fleuve Saint-Jean pour le commerce avec les Malécites, Micmacs et les Passamaquodys, le poste de traite était convoité par un rival, Charles de Menous d’Aulnay.

En 1645, ce dernier a tenté de saisir le poste de traite. À 45 hommes contre 300, Madame Jacquelin a tenu le fort pendant trois jours, jusqu’à ce que l’ennemi tente de négocier un cessez-le-feu.

Les murs s’écroulaient sous le coup des boulets de canon. N’ayant plus d’espoir de gagner le combat, elle accepta de céder le fort et de se livrer à l’ennemi… sous promesse que ses hommes puissent quitter librement.

Charles de Menous d’Aulnay accepta, mais humilié d’avoir subi des morts d’hommes importantes aux mains d’une femme, brisa sa promesse et força Madame Jacquelin à regarder la pendaison de ses soldats… un à un.

Prisonnière, Madame Jacquelin est morte quelques semaines plus tard.

Selon la légende, le fantôme de la dame peut être aperçu les soirs de brume, marchant le long des plages du sud-ouest de la province, tourmenté par la mort de ses hommes.

Amoureux de l’histoire acadienne, le copropriétaire de la distillerie Fils du Roy estime que sont brandy est un juste hommage à cette Acadienne oubliée.

«Il faut prendre le temps de souligner la présence des femmes dans notre histoire. Surtout celle-ci, qui est l’une des plus grandes histoires de l’Acadie! Il faut la souligner à sa juste valeur», s’exclame-t-il.

Une peinture a également été réalisée par Clifford Turner, un artiste de Saint-Jean, pour recouvrir l’étiquette. Elle démontre Madame Jacquelin, flanquée de ses compagnons

La mélasse Crosby, utilisée comme base pour la fabrication du brandy, est également issue de la région.

«C’est un produit typiquement néo-brunswickois. Nous en sommes bien fiers.»

Les artistes du groupe Cy ont composé une chanson mettant en valeur le combat du Fort LaTour. La pièce peut être téléchargée gratuitement en ligne, au site web www.fortlatour.ca

Il s’agit d’une association qui allait de soi, explique Éric Dow, membre du groupe.

«Nous adorons les produits de Fils du Roy et de faire un partenariat avec eux, c’est vraiment spécial pour nous. On valorise tous les deux l’Acadie et notre histoire. On ne ferme pas la porte à d’autres collaborations pour d’éventuels produits, c’est certain.»