Barack Obama impose des sanctions contre la Russie

Le président américain Barack Obama ordonne des sanctions contre des diplomates et le service de renseignement russes à la suite d’une tentative présumée d’influencer l’élection présidentielle aux États-Unis en piratant des sites politiques américains et des comptes de courriels.

Le département d’État a expulsé 35 diplomates russes de son ambassade à Washington et de son consulat à San Francisco, leur donnant 72 heures pour quitter les États-Unis avec leur famille. Les diplomates ont été déclarés persona non grata pour avoir agi d’une «façon non compatible avec leur statut diplomatique».

M. Obama a ajouté que les Russes n’auraient plus accès à deux centres appartenant au gouvernement russe dans le Maryland et l’État de New York.

Les autorités russes ont nié l’accusation de l’administration Obama voulant que le gouvernement russe ait tenté d’influencer le résultat de l’élection présidentielle américaine.

Les agences de renseignements des États-Unis ont déterminé que l’objectif de la Russie était d’aider Donald Trump à l’emporter, une conclusion que le président désigné a qualifiée de «ridicule».