Des passionnés remontent le temps à Bathurst

Un groupe qui remonte le temps à Bathurst par le biais de vieilles photos est de plus en plus en vogue sur un réseau social. Il permet aux locaux de découvrir ou ranimer leur ville d’antan et à ceux qui l’ont quittée depuis belle lurette de partager les souvenirs.

La construction du Collège de Bathurst, qui a débuté en 1916 - Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick - Genealogy and old photos
La construction du Collège de Bathurst, qui a débuté en 1916 – Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick – Genealogy and old photos

Créée par une résidante des États-Unis mais anciennement de la région Chaleur, la page Facebook Bathurst, New Brunswick – Genealogy and old photos rejoint plus de 6600 membres.

René Doucet, dont le grand-père a développé le quartier de Parkwood Heights dans le secteur Est, a pris les rênes du groupe il y a quelques années. On pourrait dire que sa passion pour les archives de la ville est de famille.

«Mon père était beaucoup intéressé par les vieilles photos, mon frère aussi. Ma tante a écrit des petites histoires sur Bathurst. Je me rappelle avoir fait un projet à l’école sur la ville, il y a presque 40 ans.»

M. Doucet publie aux deux jours des photographies, récupérées dans les livres, aux Archives provinciales à Fredericton, au Musée du Patrimoine de Bathurst ou encore sur internet.

Elles alimentent la plupart du temps les discussions, chacun y allant de ses souvenirs.

«Éventuellement, il y aura de moins en moins de photos, parce que je ne peux pas inventer les vieilles photos. J’en mets assez régulièrement tout de même et le but vraiment est de discuter. Ça intéresse les gens. En plus, nous venons à les connaître, la rue où ils habitaient», dit-il.

La Cathédrale Sacré-Coeur en 1908 - Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick - Genealogy and old photos
La Cathédrale Sacré-Coeur en 1908 – Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick – Genealogy and old photos

Bob Southern est un assidu. Il aime relater aux membres du groupe des histoires du temps où il vivait à Bathurst. Né en 1929 d’une mère acadienne (Doucet) et d’un père venu directement d’Angleterre, il a quitté son patelin, à l’âge de 28 ans, d’abord pour Toronto et ensuite pour la Colombie-Britannique, où il demeure encore.

Un soir de février 2015, les clichés d’un ancien photographe postés sur Bathurst, New Brunswick – Genealogy and old photos, lui ont révélé un trésor insoupçonné.

Lui qui ne s’était jamais vu bébé, s’analysait à l’écran, vers l’âge d’un an, assis sur les genoux de son père et de sa mère.

«J’étais leur premier enfant. J’ai 88 ans maintenant et j’étais tellement enthousiaste. Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit à cause de cette vive émotion. Je dois dire que cette image n’est jamais arrivée dans notre maison durant toutes mes années comme jeune garçon», a-t-il indiqué à l’Acadie Nouvelle.

L’administrateur se délecte des anecdotes de M. Southern, René Doucet est quant à lui quasi incollable sur l’histoire de Bathurst et ses bâtiments.

«J’ai vu assez de photos que je reconnais beaucoup d’endroits. Je peux les dater. Ce serait comme un rêve de retourner dans les années 40 ou 50, de marcher dans les rues. Avec notre site et toutes les photos que nous avons sous différents angles, nous pouvons presque le faire. Je sais exactement où étaient les bâtisses, ainsi que les noms des commerçants.»

L'hôtel Robertson encore debout, après l'incendie de 1914 au centre-ville de Bathurst - Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick - Genealogy and old photos
L’hôtel Robertson encore debout, après l’incendie de 1914 au centre-ville de Bathurst – Photo tirée de la page Facebook de Bathurst, New Brunswick – Genealogy and old photos

Ses coups de cœur sont les images d’une foire agricole de 1930 qui se tenait dans l’ancien aréna de Bathurst et d’un important d’hôtel appelé Kent Lodge. La plus ancienne qu’il a vu passer remonte à 1872.

Par ailleurs, comme plusieurs utilisateurs affichaient des clichés plus récents, M. Doucet a fondé un autre regroupement nommé Bathurst, New Brunswick – A look at our city through the lens of a camera!, qui compte plus de 820 membres, un an après sa création.