Un pan de l’histoire de Dalhousie est réduit en fumée [vidéo]

Un violent incendie a rasé deux commerces du chemin Baybreeze à Dalhousie. L’endroit demeure néanmoins toujours connu par les gens du secteur comme étant l’ancien magasin COOP.

L’incendie s’est déclaré tôt dans la nuit, aux alentours de 1h30. Mais à l’arrivée des pompiers, il était déjà trop tard pour espérer sauver le bâtiment.

«C’était un incendie très violent. Il n’y avait pratiquement rien d’autre à faire que de faire qu’une intervention défensive», explique le chef de la brigade des pompiers de Dalhousie, Dave Adams.

«Il y avait des flammes qui atteignaient près de 30 pieds de hauteur et une épaisse fumée noire. Il y avait beaucoup de produits inflammables à l’intérieur, comme du propane et de l’huile. L’incendie s’est donc propagé rapidement et avec vigueur. On a même assisté à une bonne douzaine d’explosions», relate le pompier.

À preuve de l’intensité du brasier, les énormes poutres d’aciers du bâtiment ont plié sous la chaleur. Heureusement, personne n’était sur place lors de l’incendie. Celui-ci a nécessité l’intervention de trois camions et d’une vingtaine de pompiers. L’aide des brigades n’a pas été jugée nécessaire.

Épicerie pendant plus d’une trentaine d’années, le bâtiment abritait désormais un entrepôt appartenant à un entrepreneur de la région, B&S Lavallée, ainsi qu’un salon de coiffure situé à l’avant de la bâtisse.

«Son propriétaire s’en servait surtout comme un lieu d’entreposage. Il y entreposait certains de ses véhicules d’entretien – comme un camion-poubelle, une déneigeuse et un tracteur –, mais il remisait également des véhicules pour des particuliers pendant la période hivernale. Il y avait également un salon de coiffure situé à l’avant, ainsi qu’une bonne quantité de pneus entreposés à l’autre extrémité. Tout ça a brûlé », dit le chef pompier.

Pour le moment, les causes du sinistre demeurent inconnues.

«Selon les premières constatations, il semblerait que le feu ait pris naissance à l’arrière du bâtiment où se trouvait, entre autres, une fournaise extérieure destinée à chauffer les lieux. On ne peut toutefois pas dire à ce moment si c’est cela qui a causé le brasier», souligne M. Adams.

Construite au début des années 1970, la bâtisse a hébergé le magasin d’alimentation COOP jusqu’au printemps 2003. C’est d’ailleurs l’actuel maire de Dalhousie, Normand Pelletier, qui a dû se résigner à fermer les portes définitivement.

«J’ai travaillé là-bas pendant 22 ans», confie-t-il.

«C’est moi qui étais le gérant à l’époque de la fermeture. Je trouve ça triste comme maire qu’un entrepreneur de notre municipalité perde son commerce de la sorte, mais également comme ancien employé de voir cette bâtisse être partie en fumée. C’est un petit morceau de l’histoire de Dalhousie qui s’est envolé, et certainement un petit morceau de la mienne également », ajoute-t-il qui se rappelle les belles années de ce magasin.

«Des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990, ça fonctionnait à plein régime. C’était probablement le magasin d’alimentation le plus important du Restigouche», se remémore-t-il.