Beresford: le Carnaval du Siffleux reprend du poil de la bête

Le coup d’envoi du 44e Carnaval du Siffleux de Beresford, qui a repris du poil de la bête au cours des dernières années, sera donné jeudi. Près d’une vingtaine d’activités sont à l’horaire, dont la soirée acadienne avec le groupe Réveil.

Arthur le Siffleux sortira de son terrier du 26 janvier au 5 février pour célébrer l’hiver. Il sera alors en mesure de participer à de multiples activités.  L’ouverture officielle se déroulera jeudi, à l’école Carrefour-Étudiant de Beresford.

La programmation s’avère très variée: mini pageant, souper-spectacle déguisé sous le thème du coureur des bois, jeux gonflables, glissade, fête d’Arthur, humour avec L’Ensemble Vide et Nathan Dimittroff, rallye, patinage et même spectacle pour enfants avec Art Richard.

La Sucrerie Chiasson s’installera au Sportek de Beresford, le 3 février, pour une dégustation, tandis que des randonnées en traîneau de chien seront proposées.

«Le carnaval cible la famille. C’est sûr que certaines activités sont conçues pour les enfants et que d’autres sont réservées aux adultes, mais nous touchons tous les âges», souligne Allain Hachey, un ancien trésorier qui, pour la première fois, agit à titre de présidents.

En effet, des spectacles musicaux sont à l’horaire avec le groupe local Les 427 et la formation Réveil, respectivement les 28 janvier et 4 février.

Les organisateurs, qui ne veulent pas limiter l’événement à la ville de Beresford, présentent également un LAN party  – pour les accros de jeux vidéo – à la salle La Bibitte du CCNB-Bathurst et de l’escalade au gymnase du collège.

«Nous voulons que le carnaval soit le plus régional possible, parce que même si ça se déroule principalement à Beresford, nous souhaitons attirer des gens des localités voisines», explique M. Hachey.

Aussi, le comité veut relancer la conception de sculptures de neige, qui a décliné au fil des années.

«Cette année, nous avons deux volets. Un volet commercial qui consiste à jumeler une équipe avec un commerce. Trois endroits vont être déterminés. Le 4 février, grâce à un atelier à l’intention des familles, Gilles Comeau partagera son expertise afin de redonner le goût de sculpter la neige. Nous savons que nos grands sculpteurs sont partis de la région de Beresford, nous essayons donc d’en recruter d’autres en les formant», insiste Allain Hachey.

Si le Carnaval du Siffleux s’était essoufflé avec le temps – les bénévoles ne se bousculaient plus aux portes, pas plus que les participants – la flamme semble se rallumer. D’ailleurs, le président de cette 44e édition affirme que, l’hiver dernier, la plupart des activités ont été présentées à guichets fermés.

Le maire de Beresford ne peut que se réjouir de cette vague d’enthousiasme.

«Je me rappelle à quel point, au cours des premières années, le carnaval était populaire. Ce n’est qu’après que sa popularité a diminué. Et là, ça reprend, il y a un nouvel engouement. Le programme de cette année est bien élaboré et ce que j’aime, c’est qu’il existe des événements pour tous les citoyens. Nous devons féliciter Allain et son organisation qui travaillent fort pour assurer le succès de l’événement. J’espère que les gens vont participer massivement afin de les remercier», a déclaré Jean-Guy Grant.

Le programme complet du 44e Carnaval du Siffleux peut être consulté sur la page Facebook de l’organisation ainsi que sur celle de la Ville de Beresford.