Verglas: des centaines de clients de Rogers et de Bell Aliant sans service

Il y a seulement deux semaines, une tempête de pluie verglaçante a privé 133 000 clients d’Énergie NB de courant. Si la totalité des résidences ont été rebranchées au réseau d’électricité en début de semaine, plusieurs centaines de clients de Bell Aliant et Rogers sont toujours sans le service de téléphone et d’Internet.

Au plus fort de la crise, 58 000 clients de l’entreprise de télécommunications, la majorité dans la Péninsule acadienne, ont été touchés, dit Heather Robinson, directrice régionale des affaires publiques chez Rogers.

Les pannes d’électricité, des poteaux brisés, des arbres tombés et l’accumulation de glace sur les câbles a rendu le travail difficile pour les équipes déployées sur le terrain. Une trentaine de techniciens de câblodistribution se trouvent toujours dans le nord du Nouveau-Brunswick, la région la plus touchée par la tempête de verglas, ajoute Mme Robinson.

Des équipes d’autres régions de la province sont venues en renfort à celles de la Péninsule acadienne.

«Ils ont travaillé très fort dans des conditions dangereuses pour rétablir le service à nos clients.»

Le matériel a été lourdement endommagé. Rétablir les services de téléphonie et d’Internet s’avère être une tâche compliquée.

«Ce travail prend beaucoup de temps, car il faut environ une heure et demie pour restaurer un « câble aérien » (câble qui va de la perche à la maison) et ne peut être fait pendant les heures du jour. Des équipes de deux hommes vont de maison en maison pour remettre nos équipements en service», explique Mme Robinson.

Selon la porte-parole, certains clients pourraient devoir attendre encore deux semaines puisque certains fils se trouvent encore sur le sol.

L’Acadie Nouvelle a également contacté Bell Aliant pour faire le point sur la remise en état des infrastructures.

«Nous mettons tout en oeuvre afin de rétablir le service des lignes terrestres pour près de 900 clients touchés dans la région», indique une porte-parole de l’entreprise, Isabelle Boulet.