CHU Dumont: début de nouveaux travaux évalués à 21 millions $ [vidéo]

Le futur bloc opératoire du Centre hospitalier universitaire Dr.-Georges-L.-Dumont, un projet de plus de 100 millions $, prend forme. Le gouvernement provincial a annoncé le début d’une autre phase de la construction jeudi matin.

L’extérieur du nouvel édifice connecté au CHU Dumont est maintenant complété. La prochaine phase estimée à 21,3 millions $ permettra d’entamer les travaux à l’intérieur.

Lorsque complété, l’agrandissement permettra d’accommoder neuf nouvelles salles d’opération et des services hospitaliers. Le tout devrait être complété en 2020, mais l’ensemble du projet ne sera pas terminé avant 2021. Les premiers fonds en provenance de Fredericton pour ce projet avaient été octroyés en 2014-2015.

À l’époque on prévoyait que le tout serait complété en 2019. Le programme a donc effectivement pris du retard.

«Une des raisons pourquoi nous avons choisi de faire ce projet en phase comme ça, c’est pour s’assurer que nous donnons toutes les chances possibles aux compagnies du Nouveau-Brunswick d’avoir des contrats ici sur le site. En tout, c’est un projet d’au-delà de 100 millions $. Si on avait été en soumission pour un seul projet de 100 millions $, ce n’est peut-être pas des compagnies du Nouveau-Brunswick qui auraient eu la capacité de postuler», a rappelé le ministre de la Santé, Victor Boudreau.

Le temps d’attente médian au Nouveau-Brunswick pour une chirurgie était de 43 semaines en 2015, selon l’Institut Fraser. La moyenne nationale est de 18,3 semaines. Les futurs blocs opératoires aideront à mitiger les temps d’attentes soutient le ministre, mais il faudra en faire plus.

«Ça va certainement aider. Ce n’est pas la seule solution. C’est certain que le nouveau bloc opératoire, ça va augmenter la capacité physique. Il faudra peut-être aussi augmenter notre capacité en ressources humaines et en professionnel de la santé», a précisé M. Boudreau.

Les deux réseaux de santé, le ministère et un groupe de chirurgiens travaillent en collaboration avec le gouvernement provincial afin de trouver des solutions au long temps d’attente.

La nouvelle aile opératoire n’est pas le seul chantier de construction sur le terrain du CHU Dumont. Un nouveau centre de médecine de précision y est aussi érigé, laissant peu place aux patients pour garer leur voiture.

«Certainement, le stationnement est toujours un défi. On voit que les stationnements sont remplis. Entre ce chantier et celui du centre de médecine de précision, ça cause des stress. Le réseau regarde à cette question pour essayer d’adresser les besoins. Par exemple, on me dit que le stationnement des médecins qui était juste devant l’hôpital, par exemple, a changé d’endroit pour permettre aux patients de se rapprocher de l’entrée», a souligné M. Boudreau.

Un stationnement payant a aussi été aménagé à environ cinq minutes de marche de l’entrée principale de l’hôpital, à côté des anciens bureaux de Radio-Canada.