Un thermostat prend feu dans une maison de Riverview

Le Bureau du prévôt des incendies du Nouveau-Brunswick recommande aux résidents de la province de vérifier la marque des nouveaux thermostats qui ont été installés dans leur maison.

Mardi, un thermostat qui venait d’être posé dans la salle de bain de la résidence de Juanita Poirier, à Riverview, a surchauffé et a pris feu peu avant l’aube.

Le directeur adjoint du Service des incendies de Riverview, Mitch Short, rappelle que certains modèles de thermostats mis sur le marché en 2011 ont fait l’objet de rappels et qu’il est possible que des gens qui en ont acheté ne le sachent pas.

De plus, le 2 mai dernier, d’autres modèles ont été ajoutés à la liste de rappels selon le site Web du gouvernement du Canada.

Le directeur adjoint Short entend envoyer le thermostat défectueux de Mme Poirier à l’Association canadienne de normalisation afin qu’il soit examiné.

Santé Canada a procédé à un élargissement de son rappel visant des thermostats défectueux pouvant «surchauffer, émettre de la fumée et endommager le mur, ce qui représente un risque d’incendie».

Les produits visés «étaient connus pour être vendus sous les marques Stelpro, Garrison, Maison, NOMA, RONA et UPM», soutient l’organisme gouvernemental dans son communiqué.

Il s’agit des modèles HTM211, HTM311, HTM511, HTM611 ainsi que HTM621, peu importe leur numéro de série.