Saint-Quentin: le Théâtre Montcalm sous le pic des démolisseurs [vidéo]

Mercredi matin émotif pour plusieurs personnes à Saint-Quentin alors qu’un véritable monument patrimonial de cette communauté, le Théâtre Montcalm, a été détruit.

«On a la larme à l’œil ce matin. C’est triste, mais c’est aussi le début d’une nouvelle aventure.»

Comme de nombreux autres citoyens, la mairesse de Saint-Quentin, Nicole Somers, a observé les excavatrices démolirent les murs du Théâtre Montcalm. En fait, c’est même elle qui a donné le premier coup de pelle inaugurant les travaux.

«Ça fait mal au cœur», avoue-t-elle.

«On a pratiquement tous des souvenirs qui se rattachent à notre théâtre. Les gens ont célébré des mariages ici, d’autres ont dit au revoir à des êtres chers. On a fait la fête, regardé des films, etc. Aujourd’hui on repense à ces souvenirs sachant que d’autres vont se créer dans la nouvelle salle», mentionne Mme Somers.

Condamné depuis plusieurs années puisqu’il n’était plus conforme aux normes de sécurité, le Théâtre Montcalm est en effet jeté par terre afin de mieux renaître de ses cendres. Au cours des prochains mois, il laissera sa place à une toute nouvelle salle communautaire construite au coût de 1,6 million $.

«Aujourd’hui, c’est le début d’un renouveau. Ce matin, nous avons fermé définitivement les portes du Théâtre Montcalm, du passé. Plus tard cette année, on ouvrira la porte du futur, du nouveau bâtiment», a pour sa part lancé Jeannot Martin, citoyen de Saint-Quentin qui a longtemps tenté de sauver le théâtre de la démolition avant de se résigner à sa démolition.

«C’est un bâtiment pour la communauté. Mais il reste encore beaucoup à faire et les gens seront sollicités pour aider à le financer puisqu’il manque encore de l’argent», a-t-il prévenu ses concitoyens.

Car même si elle a endossé le projet, la Ville compte sur la participation du public pour payer sa part de la facture, soit un peu plus de 300 000$.

Souvenirs

Au cours des dernières semaines, plusieurs «souvenirs» ont été sortis du théâtre en prévision de sa démolition, dont quelques moulures que l’on compte mettre en évidence – à titre de reliques du passé – dans la future bâtisse.

Le vieux projecteur a également été sauvegardé et pourrait bien y être exposé lui aussi.

Lison Gauvin, responsable du comité du Cinéma Montcalm a quant à elle mis la main sur un vieux morceau de la tapisserie.

«Elle recouvrait les murs d’une salle où la troupe de théâtre entreposait son équipement. C’est d’ailleurs de là que la troupe a trouvé son nom, La vieille tapisserie. C’est donc un morceau de papier qui a une belle histoire», raconte-t-elle.

Elle compte faire encadrer une partie de la tapisserie en guise de souvenir.

Le Cinéma Montcalm, qui a été incorporé à l’auditorium de la Polyvalente A.-J. Savoie, reprendra d’ailleurs ses activités tout prochainement, le 26 mai.

«Tous les sièges qui étaient au Théâtre Montcalm ont été sauvés et ont remplacé ceux désuets de l’auditorium. On a aussi un tout nouveau projecteur moderne et un nouvel écran. On va être bien là-bas», dit-elle.

Pour ce qui est de la démolition du Théâtre Montcalm, l’équipe responsable estime que deux journées seront suffisantes pour exécuter les travaux. La construction devrait débuter d’ici quelques semaines et on espère pouvoir inaugurer la nouvelle salle à l’automne.