Le Motel Camping Haché de Nigadoo est sauvé

Ça y est! Le Motel Camping Haché de Nigadoo, a rouvert ses barrières, sans perdre une saison. Le suspense sur le sort de l’infrastructure, qui était en faillite, n’aura été qu’une question de semaines.

Aurèle St-Pierre, originaire de Kedgwick, a racheté la propriété. N’étant pas familier avec la gestion de ce type d’installations, il a embauché une gérante avec 17 ans d’expérience dans un camping.

Depuis la fin de semaine dernière, les saisonniers et les visiteurs de quelques jours peuvent profiter des installations.

«Ça fait trois semaines que j’ai la broue dans le toupet, mais nous commençons à prendre le dessus. J’ai une bonne équipe de cinq personnes avec moi», dit le nouveau patron.

Même les campeurs donnent un coup de main au nouveau propriétaire, notamment en établissant un programme d’activités. C’est le cas de Daniel Basque, un campeur saisonnier.

«Nous sommes bien contents que M. St-Pierre ait acheté le camping, donc il y a beaucoup de bénévoles qui se sont proposés pour l’aider. Nous lui avons montré la programmation mardi et il était bien satisfait. Nous collaborons pour que tout se déroule bien pendant l’été. Le Camping Haché est surtout connu pour sa vie nocturne le samedi, avec les groupes de musique. C’est vraiment agréable. Nous nous assurons de prendre des musiciens que les gens aiment pour attirer aussi les gens de l’extérieur», a expliqué avec enthousiasme M. Basque.

La faillite, survenue en janvier, avait mis dans l’embarras plusieurs campeurs comme M. Basque qui avaient déboursé entre 350$ à 1000$, à la fin de la dernière saison, afin retenir leur emplacement pour l’année suivante.

Aurèle St-Pierre a accordé un rabais de 100$ durant trois aux campeurs de longue durée.

«C’est un très bon arrangement. Ceci dit, plusieurs d’entre nous, qui avions payé le dépôt par carte de crédit, ont pu être remboursés par la banque. Malheureusement, certains avaient donné un plus gros montant que les 350$ minimum, en payant comptant. Ceux qui avaient versé 800$ ou 1000$ ont perdu beaucoup», exprime M. Basque.

De plus, à la demande des campeurs, le propriétaire a accepté de prolonger la saison jusqu’à la fin septembre plutôt que fermer au milieu du mois comme à l’habitude.

Le motel a ouvert ses portes au début des années 1960 tandis que la construction du camping est survenue environ une décennie après. Huit chambres et 155 emplacements sont disponibles.