«Le vent a pogné et le toit est parti au vent»

Un vent d’une force exceptionnelle a frappé le nord de la Péninsule acadienne, jeudi soir, causant de multiples dommages sur son chemin.

Le vent a arraché la toiture du magasin Rossy, dans le centre-ville de Caraquet. Les morceaux se sont retrouvés sur le boulevard Saint-Pierre ouest jusqu’au Tim Hortons, l’autre bord du chemin. De plus, le vent a fait tomber la pancarte du restaurant Greco.

Le propriétaire du Greco, Terry Ing, s’est rendu sur place pour constater l’ampleur des dommages.

Cette pancarte du magasin Greco de Caraquet est tombée sous la force du vent. – Acadie Nouvelle

«J’étais chez nous. Un de mes employés m’a appelé. Il m’a dit que la pancarte est tombée. On est chanceux qu’elle n’est pas tombée sur quelqu’un. Je ne m’attendais pas à ça. On parlait de remplacer la pancarte, mais on ne pensait pas que ça arriverait de même!»

À la Place Caraquet, au centre-ville, des employés de l’entreprise Assurance Chaleur se dépêchait pour recouvrir les bureaux et documents avec des toiles en plastique.

«Le vent a pogné et le toit est parti au vent», explique Aline Gionet, gestionnaire du centre commercial. «On a peur que ça coule cette nuit, parce qu’ils annoncent encore du vent et de la pluie.»

La tempête a donné la frousse à plusieurs, ajoute Mme Gionet.

«Je sais que les employées du Rossy ont eu peur. Elle sont allées se mettre à l’abri au sous-sol. Les fenêtres ont vibré. Ça l’air que c’était terrible.»

À Shippagan, une dizaine de poteaux électriques sont tombés en plein milieu du chemin, provoquant non seulement une panne d’électricité mais bloquant aussi toute circulation vers en provenance de l’île Lamèque.

– Gracieuseté: Gastien Godin

Des poteaux électriques sont aussi tombés à Grande-Anse.

Selon Énergie NB, plus de 6300 personnes sont présentement sans électricité.

Les témoins ont parlé d’un grand nuage noir suivi de vents, d’éclairs, du tonnerre et même de la grêle.