Le Centre Jean-Daigle sera doté de loges corporatives

Le Centre Jean-Daigle, actuellement en construction à Edmundston, sera bonifié de loges corporatives dès son ouverture. Cet ajout a été rendu possible grâce aux sommes excédentaires amassées lors de la campagne de financement populaire.

Lors de sa réunion mensuelle publique, mardi soir, le conseil municipal de la Ville d’Edmundston a accepté qu’une modification soit apportée aux plans du site afin de permettre l’ajout de 11 loges corporatives.

En septembre 2016, la municipalité a décrété un premier ajout au contrat de construction de la firme Ronam Lainco, au coût de 170 000 $, de façon à modifier la structure de l’amphithéâtre dans le but ultime d’y aménager des loges corporatives.

Mardi soir, les élus ont confirmé que ces 11 loges corporatives seront aménagées en même temps que l’édifice pour un montant d’environ 400 000$. Dix d’entre elles seront d’une dizaine de places tandis que l’autre pourra accueillir près de 20 personnes.

Dès la saison 2017-2018, le Centre Jean-Daigle sera le domicile du Blizzard d’Edmundston de la Ligue de hockey junior des Maritimes.

«Ça ne coûtera rien de plus aux payeurs de taxe de la Ville d’Edmundston. Les montants investis pour cet ajout sont des excédents recueillis lors de la campagne financière populaire pour la construction de l’amphithéâtre et ainsi que des sommes consenties par les propriétaires du Blizzard», a dit le maire Cyrille Simard.

Il a fait remarquer que l’ajout de ces loges corporatives ouvrent la porte à d’éventuelles commandites et permettront de générer des revenus additionnels pour les équipes sportives ou les promoteurs de spectacles.

«Avec les excédents de la campagne financière, il a été possible de faire des ajouts en équipements et en installations au Centre Jean-Daigle. Ces loges corporatives figuraient parmi les besoins dès le départ. Mais en raison du financement, on pensait devoir attendre avant de les réaliser. Ça va nous donner un amphithéâtre de premier plan, à la hauteur de nos attentes», a ajouté le maire Simard.

Il a laissé entendre qu’il restera à déterminer qui s’occupera de la gestion de ces loges corporatives pour les matchs du Blizzard ou encore les spectacles.

Trois excédents

Par ailleurs, la Ville d’Edmundston a terminé l’année financière 2016 avec des excédents dans chacun de ses trois fonds municipaux.

Elle a enregistré des surplus de 18 500$ à son budget de fonctionnement général, de 45 300$ au fonds du service public d’énergie et de 33 700$ à celui d’eau et d’égout.

La dette de la municipalité se situe à 82,7 millions $. Elle a été réduite de 25 millions $ depuis 2012, a précisé le maire Simard.

Dans ses fonds de réserve, Edmundston dispose de plus de 5 millions $ dont plus de 2,8 millions $ seront assignés à des dépenses en immobilisation.