Vents violents: des milliers de clients sans électricité dans la Péninsule

Un vingtaine d’équipes d’Énergie NB sont à l’oeuvre à Shippagan, Lamèque et Grande-Anse après que des vents d’une ampleur exceptionnelles aient touchés la Péninsule jeudi soir.

De nombreux poteaux ont été renversés sur la route 113 à la hauteur du pont reliant Shippagan à Lamèque.

À midi vendredi, 4 000 foyers étaient privés d’électricité. Les îles Lamèque et Miscou sont particulièrement touchées et concentrent l’essentiel des pannes.

Énergie NB prévient que la zone sera privée de courant pour encore plus d’une journée. Le retour à la normal est estimé à 21h samedi soir.

«Ce sont des lignes de transmissions donc c’est plus de travail pour les remplacer», note Marc Belliveau, porte-parole d’Énergie NB.

La routine de nombreux citoyens de la Péninsule acadienne a pris le bord, jeudi soir, lorsque des vents violents ont frappé la région. – Acadie Nouvelle: David Caron

«Les poteaux sont fixés dans la roche et le béton, ce qui le rend plus difficiles à remettre en place.»

Des poteaux mis au sol ont également été signalés à Anse Bleu et à Pokeshaw.

Tous les autres foyers de la Péninsule Acadienne devraient récupérer l’accès à l’électricité vendredi avant 22h. 2 500 clients de la région de Shippagan ont pu être rebranchés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Bloquée par les chutes de poteaux, la voie vers Lamèque est accessible uniquement aux véhicules d’urgence. Vendredi à 14h, trois poteaux avaient été réparés sur la route 113, sur les douze tombés par terre.

«Les travaux continuent. Pour tout de suite, la priorité c’est de libérer l’accès au pont. Nos employés travaillent avec la GRC pour sécuriser ça et tenter de rétablir la circulation», indique Marie-Andrée Bolduc, d’Énergie NB.

Elle précise que des équipes d’autres régions ont été appelées en renfort. «Du matériel, des poteaux et des lignes ont été envoyés pendant la nuit dans le Nord», ajoute Mme Bolduc.

«Nous sommes aussi en contact avec des entreprises de la région pour tenter de minimiser l’impact sur leurs opérations.»

Un hélicoptère a été dépêché dans la région pour évaluer l’ampleur des dégâts.

La tempête a pris tout le monde de court, souligne M. Belliveau. «On a eu un avertissement que ça s’en venait et une demi-heure plus tard ça a frappé. Nos travailleurs n’ont pas pu se mettre à l’ouvrage tout de suite à cause du risque d’orage.»

Énergie NB demande au public de rester à l’écart de l’équipement et des lignes tombées, et d’être conscients de la sécurité des équipes qui sont sur le long des routes pour rétablir le courant.

Interruption de services à l’hôpital de Lamèque

Les vents violents de jeudi soir perturbent aussi les activités du système de soins de santé dans la région de Lamèque. C’est ce qu’a annoncé le Réseau de santé Vitalité, vendredi matin.

Les services d’imagerie diagnostique de l’hôpital et centre de santé communautaire de Lamèque demeureront fermés vendredi. Les patients qui avaient un rendez-vous ont été avisés.

Quant aux bureaux du programme extra-mural de Lamèque, ils seront eux aussi fermés vendredi. Les employés de ces bureaux n’iront pas voir leurs patients à domicile, mais seront tout de même à la tâche, puisqu’ils feront des suivis par téléphone.