Une note de médecin offense des autochtones du N.-B.

Une Première Nation du Nouveau-Brunswick réclame des excuses après que le bureau d’un médecin eut publié une note afin de prier les personnes autochtones à ne pas demander d’obtenir des tranquillisants ou des médicaments pour traiter la douleur.

La travailleuse sociale Maxine Ginnish, qui est à l’emploi du centre The Rising Sun Healing, dans la communauté autochtone d’Eel Ground, a pris en photo la note manuscrite et l’a partagée sur les réseaux sociaux.

Dans sa publication, Mme Ginnish soutient que la note avait été fixée au bureau de la réception du docteur Allister Carter.

Mme Ginnish fait valoir que la note est inappropriée et a un effet stigmatisant envers la communauté autochtone.

La communauté micmacque d’Eel Ground, dans le nord du Nouveau-Brunswick, demande une excuse formelle du docteur en question.

Ce dernier, sollicité pour commenter la situation, n’était pas disponible, vendredi.