Landry Office: des maux de tête pour les commerçants

Si la construction d’un nouveau pont à Landry Office, qui enjambe la rivière Pokemouche, était attendue par de nombreux citoyens, les travaux de rénovation en cours causent des maux de tête aux quelques entreprises qui exercent leurs activités dans ce secteur.

Le dépanneur Gaétanne Landry est situé à l’intersection de la route 350 et du chemin Godin tout près du pont. Son petit commerce mise beaucoup sur la clientèle qui habite de l’autre côté de la rivière Pokmeouche.

Depuis le début des travaux à l’automne 2016, le pont est fermé à la circulation. En conséquence, le chiffre d’affaires du dépanneur a fortement diminué.

«Il y a eu un impact, c’est certain. La majorité de mes clients se trouvent de l’autre bord. Maintenant, il y a quelques clients réguliers et les gens qui passent devant mon dépanneur, mais je suis à la veille de perdre mon magasin», craint l’entrepreneure.

Pour tenir le coup en attendant l’ouverture du nouveau pont, Mme Landry a eu recours à un emprunt bancaire.

«J’ai été obligé d’emprunter. J’essaie de tenir le coup jusqu’à ce que le pont ouvre.»

Elle a fait part de ses préoccupations au gouvernement provincial, dit-elle, mais sans succès.

«On m’a dit qu’ils ne peuvent rien faire. C’était quand même un magasin qui marchait bien.»

De l’autre côté de la rivière, le club de golf Pokemouche s’en tire mieux, même si la fermeture de la structure a été la source de quelques malentendus auprès de visiteurs de l’extérieur de la région.

En raison des travaux, plusieurs golfeurs doivent faire le détour par le chemin Cowans Creek. Un désagrément de plusieurs minutes.

«La personne qui veut jouer au golf va s’organiser, même si ça lui prend 15 ou même 20 minutes de plus pour faire le trajet. Les gens sont compréhensifs, ils savent qu’il va y avoir un nouveau pont. Il y a cependant des touristes qui avaient prévu un certain temps pour se rendre au club de golf avec un GPS, mais souvent ces appareils ne tiennent pas compte des routes fermées. Ça occasionne parfois des retards, mais nous avons toujours pu les accommoder», explique Jean-Marie Boudreau, directeur général du club de golf.

Travaux sur le chemin Cowans Creek?

Même s’il est heureux que le gouvernement ait décidé de remplacer le pont, M.Boudreau souhaiterait que le gouvernement provincial améliore l’état des autres routes du secteur, notamment le dernier tronçon du chemin Cowans Creek menant au club de golf.

Au cours des dernières années, un revêtement en pierres concassées a été installé sur une partie de cette route, mais la qualité des derniers kilomètres n’est «pas du tout enviable».

«On nous dit que la réparation de la route se trouve sur la liste de travaux en 2019, mais on espère que la date sera devancée.»

La fin des travaux sur le pont est toujours prévue pour l’automne 2017, même s’il y a eu certains retards, indique Tanya Greer, porte-parole au ministère des Transports et de l’Infrastructure.