Regroupement Acadie-Mer: un accueil mitigé

Les avis divergent quant à l’idée de créer une nouvelle municipalité en unissant Grande-Anse, Saint-Léolin, Maisonnette et les DSL environnants dans une communauté qui pourrait se nommer Acadie-Mer.

À la mi-juin, les maires de Grande-Anse et de Saint-Léolin, Réginald Boudreau et Mathieu Chayer, en ont surpris plusieurs lorsqu’ils ont proposé de créer une nouvelle municipalité en unissant leurs forces avec leurs voisins.

Mathieu Chayer et Réginald Boudreau proposent de créer une grande communauté en regroupant Saint-Léolin, Grande-Anse, Maisonnette et les DSL environnants, soit Anse-Bleue, Dugas et Village-des-Poirier. Ils tendent aussi la main à Paquetville et à Bertrand.

Selon les deux maires, toutes ces communautés ont plus ou moins un poids semblable et partagent, de manière générale, plusieurs intérêts et préoccupations.

Ils voudraient développer une formule qui permettrait aux communautés de garder leur autonomie, tout en leur permettant de regrouper leurs forces pour assurer le maintien de certains services,

Les deux hommes souhaitaient réagir aux propos tenus par Kevin Haché, maire de Caraquet, qui a lui aussi exprimé son désir d’un jour voir la création de la municipalité du Grand Caraquet.

Le maire de Saint-Léolin souligne que les premières réactions au projet d’Acadie-Mer ont été pour la plupart positives.

«Comme c’est le cas avec n’importe quel dossier, il va y avoir des arguments des deux côtés. Je m’attendais à ce que ce soit environ 50-50, mais j’ai été surpris. Une bonne majorité des réactions semblent favorables à l’idée. Il y aura toujours des gens qui seront contre, mais j’ai été surpris du fait que, dans l’ensemble, les gens ont été positifs.», analyse Mathieu Chayer.

Viviane Baldwin, maire de Maisonnette, n’est pas opposée à l’idée, mais elle reconnaît qu’elle a été plutôt surprise d’entendre parler de cette proposition par le biais des médias. S’il est pour avoir un regroupement quelconque, il est important d’agir une étape à la fois, croit-elle.

«De voir ça dans les médias, ça été une surprise. Je ne suis pas fermée à l’idée, mais il faudrait s’asseoir avant; pas seulement avec Grande-Anse et Saint-Léolin, mais avec les représentants des autres communautés de la grande région aussi pour déterminer ce qu’on veut faire.»

À Paquetville, un regroupement ne se trouve pas encore sur l’écran radar de la municipalité, avoue le maire Luc Robichaud.

«Ce n’est pas vraiment un dossier que nous avons abordé. J’avais déjà entendu parler qu’il y avait des discussions dans la région de Grande-Anse et de Saint-Léolin, mais je ne pensais pas que Paquetville était inclus là-dedans. On n’est pas contre l’idée d’un regroupement, mais on n’est certainement pas rendu là pour l’instant.»

«On est ouvert à étudier cette possibilité, mais on ne travaille pas sur ce dossier présentement. Au bout du compte, c’est le conseil qui va décider.»

Si le dossier est encore à une étape embryonnaire, Mathieu Chayer a l’impression qu’il sera abordé lors de la prochaine rencontre à huis clos du Forum des maires de la Péninsule acadienne.

«On n’a pas encore eu la chance de se rencontrer. On n’a pas encore eu de commentaires de leur part non plus. Il va avoir une réunion du Forum des maires prochainement. Je suis persuadé que ça va être abordé à ce moment.»