Le temps file depuis que Madeleine Meilleur a retiré sa candidature au poste de commissaire aux langues officielles. La ministre du Patrimoine canadien continue néanmoins de marteler que le nouveau processus de sélection sera annoncé «au cours des prochaines semaines».

La ministre Mélanie Joly était de passage au Nouveau-Brunswick cette semaine pour participer aux Jeux de la francophonie canadienne de Moncton-Dieppe. Elle en a profité pour rencontrer des représentants de la société civile acadienne, mardi.

L’un d’eux, le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick Kevin Arseneau, explique que le dossier du commissariat aux langues officielles a été abordé brièvement  lors de cette rencontre.

«Le processus est en train de se faire revoir, c’est pas mal ça qu’on a eu comme information. Ça n’est pas trop venu sur le sujet. Nous avons dit que la saga est derrière nous et que nous sommes concentrés sur ce à quoi le nouveau processus de sélection va rassembler. Ça s’est pas mal arrêté là», dit-il.

La SANB souhaite entre autres que le gouvernement ne répète les erreurs commises lors du processus de sélection qui a mené à la nomination de Madeleine Meilleur.

Kevin Arseneau espère que le gouvernement consultera les communautés minoritaires de langues officielles et les partis d’opposition.

La ministre Joly a fait un crochet par les bureaux de l’Acadie Nouvelle à Moncton, mercredi après-midi. Nous lui avons posé plusieurs question là-dessus, mais elle s’est bien gardée de vendre la mèche.

Nous lui avons d’abord demandé quand nous aurons des nouvelles dans ce dossier.

«Il va de soi qu’on a une commissaire aux langues officielles présentement, qui fait un très bon travail. L’objectif est bien entendu de continuer le processus et de s’assurer d’avoir une personne qui pourra être en place le plus rapidement possible», a-t-elle répondu.

La commissaire par intérim, Ghislaine Saikaley, est effectivement en poste pour l’instant. Son mandat intérimaire prendra fin au plus tard le 17 décembre 2017.

Lorsque nous avons demandé à la ministre si elle a appris des leçons de la controverse qui a suivi la nomination de Madeleine Meilleur – une ex-ministre libérale ontarienne qui avait quitté la politique active quelques mois plus tô t– et si elle a l’intention de changer quoi que ce soit au processus, elle a répondu que cette affaire était une «situation triste».

«Mme Meilleur a retiré sa candidature. Elle a fait énormément pour les francophones au pays et j’espère sincèrement qu’elle va continuer à militer pour la cause, parce que la cause a vraiment besoin d’elle. Ceci dit, au cours des prochaines semaines, j’aurai l’occasion de relancer le nouveau processus.»

Mais a-t-elle l’intention de s’impliquer d’aussi près la prochaine fois? On se rappelle qu’elle avait mené les entrevues finales avec les candidats qui figuraient sur la liste courte. Cela n’était pas passé inaperçu et lui avait valu des critiques.
«Comme je vous ai dit, au cours des prochaines semaines j’aurai l’occasion de vous informer de quel va être le processus», a-t-elle répondu à cette question.

Nous avons tenté une dernière fois de lui soutirer une bribe d’information à ce sujet en lui demandant si elle compte dévoiler avant la fin de l’été comment sera choisi celui ou celle qui succédera à Graham Fraser.
«J’entends l’impatience, je comprends le point de vue et j’y travaille très fort présentement», a-t-elle affirmé.

1 million $ pour le 15 août

Le gouvernement fédéral investira 1 million $ dans les activités de la Fête nationale de l’Acadie cette année.

Le Festival acadien de Caraquet obtient la part du lion du financement avec 400 000$ pour le projet Viens voir le pays.

Cette initiative comprend 3 volets: un mégaspectacle extérieur télévisé, une résidence pour artistes visuels qui créeront dix marionnettes géantes inspirées des provinces canadiennes et un volet économique.

Grand-Pré 2017, un événement qui rassemble les peuples mi’kmaq et acadien de la Nouvelle-Écosse, pourra compter sur 250 000$ en provenance d’Ottawa.

La contribution du fédéral dans ces deux projets avait déjà été annoncée récemment.

Cinquante-sept communautés acadiennes des Provinces atlantiques se partageront les 350 000$ restants.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a souligné la contribution du fédéral aux festivités du 15 août dans le cadre du 150e anniversaire du Canada lors d’un événement à Moncton, mercredi.

«Canada 150 est une belle occasion de mettre en lumière les nombreuses communautés et cultures qui forment notre magnifique pays», a-t-elle dit.

«Les communautés acadiennes de la région de l’Atlantique présenteront leur culture durant les célébrations de la Journée de la fête nationale des Acadiens et des Acadiennes. J’invite tous les Canadiens à venir vivre ces célébrations palpitantes dans la région.»

– Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Comeau

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle