Un labrador mix lutte pour sa vie après avoir été victime d’un grave cas de cruauté. «Le chien devait vouloir vivre. Il est passé à travers l’enfer et il a quand même réussi à survivre. Alors, on va l’aider le mieux qu’on peut».

La Kent County Animal Rescue (KCAR) a été appelée lundi pour prendre possession d’un chien qui a été sérieusement maltraité. Un millier de larves couvraient les arrières de son corps et d’énormes blessures exposaient l’intérieur de l’animal. L’organisme mène une enquête.

«Quand tu vois ça, ça te brise le cœur», a confié Nicole Thébeau de la KCAR.

L’histoire commence dimanche quand une femme a plongé dans une rivière près de Rexton pour sauver le chien qui était en train de se noyer.

«Dimanche j’ai eu appel d’une dame qui a dit avoir trouvé un chien qui était en train de se noyer. Elle a sauté à l’eau pour le sauver. Elle pensait avoir trouvé ses propriétaires et elle a amené le chien là, mais il n’était pas à eux. Alors, ces personnes m’ont contacté pour me dire que ce n’était pas leur chien et qu’il est très malade», a-t-elle expliqué.

Arrivée sur les lieux lundi, Nicole Thébeau était choquée de retrouver un animal dans un aussi mauvais état de santé.

«Quand je l’ai ramassé, la première chose que j’ai remarquée, c’est qu’il était très maigre et plein de larves. Il souffrait. Il pleurait et il ne pouvait pas s’asseoir. Je l’ai amené au vétérinaire immédiatement. La vétérinaire m’a rappelé pour me dire n’avoir jamais vu quelque chose comme ça avant».

«Ce qui m’a brisé le cœur c’est quand je suis arrivé là, il est parti se cacher dans le bois. Quand je me suis mise à terre pour l’appeler, il est venu me voir en balançant la queue. C’est un chien vraiment amical. Avec tout le mal et un millier de larves sur lui, il est quand même venu voir une personne», a ajouté Mme Thébeau.

Après un examen exhaustif à l’hôpital vétérinaire de Riverview et un début d’enquête de la KCAR, le scénario des mésaventures subies par l’animal commence à prendre forme. L’état des dents du chien démontre qu’il a sûrement grugé sur une chaîne pour se libérer et tenter d’aller trouver de la nourriture.

«Le scénario auquel nous sommes arrivés démontre que le chien aurait été enchaîné quelque part sans eau ni nourriture. Il aurait mâché sur sa chaîne assez longtemps pour s’en sortir. Dans la région où il se trouvait, il y a d’autres chiens en liberté sans surveillance et qui n’ont pas été arrangés. Ce sont des chiens plus sauvages. Donc lui, quand il s’est libéré, il a probablement essayé d’aller chercher de nourriture immédiatement. Il s’est ensuite fait attaquer par les autres chiens», a avancé Mme Thébeau.

Maintenant chez le vétérinaire, l’animal tente de reprendre des forces afin de pouvoir subir sa première opération, la première de plusieurs. Jeudi matin, les nouvelles n’étaient pas encore bonnes pour le petit labrador mix. Il perdait beaucoup de peau.

«Il aurait dû être opéré pour les plaies qu’il a sur l’arrière de son corps, mais il est encore trop faible. Actuellement, il faut essayer de le sauver en le rendant plus fort afin qu’il puisse se faire opérer».

Il n’était pas en train de mourir en raison de ses blessures, mais bien en raison de son état d’inanition. La bonne nouvelle, c’est qu’il mange. Cependant, les fonds manquent pour les autres interventions vétérinaires à venir.La KCAR récolte des fonds. Les gens peuvent donner en appelant l’hôpital vétérinaire de Riverview au 387-4015. Si les fonds ne sont pas utilisés ou plus importants que nécessaire, l’argent sera utilisé pour aider d’autres animaux.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle