Meurtre de Baylee Wylie: la prison à vie pour Tyler Noel

Tyler Noel, qui a reconnu sa culpabilité en mai du meurtre de Baylee Wylie, a reçu une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 16 ans, mercredi, à Moncton.

Au prononcé de la sentence, la mère de la victime, Amanda Wylie, est sortie en courant et en pleurant de la salle de cour. Ébranlée, la famille n’a pas voulu commenter la sentence qu’a reçue le meurtrier.

Le 3 mai, Tyler Noel, qui est âgé de 20 ans, a reconnu sa culpabilité à des accusations de meurtre non prémédité et d’incendie criminel devant le juge Stephen McNally.

Jusque-là, M. Noel était accusé du meurtre au premier degré (prémédité) de Baylee Wylie. Son changement de plaidoyer a permis d’éviter un long procès devant juge et jury en plus d’accélérer le processus.

Au prononcé de sa sentence, jeudi, le juge McNally a pris en compte le passé familial difficile de l’assaillant qui était âgé de 18 ans au moment des faits. Élevé dans une «famille défavorisée» et par «une mère qui abusait de drogues», Tyler Noel a commencé à consommer de la drogue à un jeune âge. Son dossier de jeune contrevenant est aussi très lourd, mais peu violent, à l’exception d’une agression armée, entre autres.

Toutefois, le juge a aussi pris en compte la violence et le mépris pour la vie humaine démontrés par M. Noel lors des événements qui ont mené à la mort de Baylee Wylie.

«Il s’agit d’un meurtre insensé, brutal et cruel perpétré par de nombreuses attaques et agressions à coup de couteau qui ont duré pendant plusieurs heures. Je ne peux pas imaginer l’horreur vécue par la victime lors de cet événement. Il est aussi incompréhensible qu’aucun des participants n’aurait voulu arrêter tout ça à un certain moment», a lancé le juge McNally.

C’est entre autres pourquoi le juge de la Cour du banc de la Reine a donné une peine d’emprisonnement de 25 ans à Tyler Noel sans possibilité de libération conditionnelle avant 16 ans.

La Couronne recommandait que le meurtrier ne soit pas éligible à la libération conditionnelle avant 20 ou 25 ans et la défense recommandait 12 ans.

En se basant sur plusieurs autres cas similaires, le juge a tranché et a opté pour 16 ans de prison fermes. L’avocat de la défense, Me Sylvain Pelletier, croit qu’il s’agit d’une bonne décision.

«Je crois que c’est une bonne décision. Quinze ans, c’était probablement approprié, alors, oui… Depuis le début des procédures, M. Noel savait qu’il allait recevoir autour de 15 ans de prison. Je ne crois pas que c’était une surprise pour lui», a indiqué M. Pelletier.

Deux autres jeunes adultes, Marissa Shephard et Devin Morningstar, ont également été accusés pour ce crime.

Les accusations découlent d’une querelle qui a mal tourné, le 16 décembre 2015, dans un appartement du 96 Sumac, à Moncton.

Baylee Wylie a été tué de façon très violente. Le rapport du pathologiste faisait d’une centaine de blessures, dont quatre mortelles. Sa tête était enrobée d’une pellicule de plastique. Il a aussi été menacé d’une arme à feu. Les meurtriers ont tenté de maquiller leur crime en mettant le feu à l’immeuble.

Devin Morningstar a été arrêté le 20 décembre 2015 et il a été trouvé coupable de meurtre prémédité après avoir collaboré avec les autorités. Il a écopé de la prison à vie.

Tyler Noel a été arrêté le 9 janvier et Marissa Shephard a été appréhendée le 1er mars 2016.

Mme Shephard a plaidé non coupable aux accusations de meurtre au premier degré et d’incendie criminel. Son procès débutera le 12 février.