Bouctouche: une nouvelle offre pour l’ancien bureau de poste

Après deux tentatives de vente échouées, la ville de Bouctouche reçoit une nouvelle offre pour son ancien bureau de poste. L’édifice du 59 boulevard Irving, en plein centre-ville, est peu utilisé depuis la fermeture d’Entreprise Kent, en mars 2013.

Le conseil municipal de Bouctouche tente de vendre son ancien bureau de poste depuis presque quatre ans. À deux reprises, il croyait avoir vendu le bâtiment, mais l’acheteur s’est retiré à la dernière minute.

Le maire de Bouctouche, Roland Fougère, espère que la troisième fois sera la bonne.

«Ça semble sérieux, mais il n’y a jamais rien de complètement sérieux avant que tu aies le chèque en main. La date de clôture est prévue en août», explique-t-il.

Il faut dire que la Ville de Bouctouche n’a pas toujours eu cette attitude. En 2015, la municipalité s’est retrouvée avec un manque à gagner de 200 000$ dans son budget quand un acheteur potentiel avait reculé à la dernière minute. L’échec a contribué en partie à une hausse des taxes de 9 cents par 100$ d’évaluation, l’année suivante.

«Ça fait deux fois qu’on pensait qu’on l’avait vendu. Tant que la vente n’est pas finalisée, tu ne peux pas dire que c’est vendu.»

Si tout se déroule comme prévu, la municipalité aura droit à un allègement fiscal.

«Ça nous libère d’un peu de taxes à payer et ça nous donne un coup de pouce au niveau du budget. Ça nous débarrasse aussi de l’entretien du bâtiment. Il faut régulièrement envoyer quelqu’un pour vérifier les édifices et ça en donne un de moins à surveiller.»

Outre l’ancien bureau de poste, les élus évaluent aussi la situation de l’ancien édifice municipal, situé dans le même bâtiment que la caserne de pompiers. Toujours propriétaire du bâtiment, la ville loue l’espace en question depuis l’ouverture du nouvel hôtel de ville, au Centre J.-K.-Irving, en 2012.

Le conseil municipal a cependant entamé des discussions sur la possibilité de construire une nouvelle caserne de pompiers. Celle située au 211 boulevard Irving «a fait son temps», selon M. Fougère.

Avant d’aller de l’avant avec un tel projet, la municipalité priorise la construction d’un nouveau marché des fermiers et la revitalisation de son parc riverain. Ce dernier comprend la réparation du quai de Bouctouche, à l’intersection de la rue Acadie et du boulevard Irving.