Tourisme: le N.-B. mise gros sur une île unique

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick souhaite faire de l’île Ministers une destination touristique de classe mondiale.

L’île Ministers est située au large de Chamcook, près de St. Andrews, dans la baie de Passamaquoddy.

«La création d’une expérience harmonisée le long du littoral Fundy, un produit de renommée internationale, procurera un avantage concurrentiel au Nouveau-Brunswick sur le marché touristique mondial et l’île Ministers en est une partie intégrante», a affirmé le ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, John Ames.

«L’enthousiasme que suscitera ce projet rehaussera la notoriété touristique de la renaissance qui se produit actuellement dans l’ensemble de la côte de Fundy. L’île Ministers sera le prochain catalyseur permettant d’accroître la visibilité de la station balnéaire la plus prisée au pays, St. Andrews.»

L’île Ministers est exploitée par l’organisme Van Horne Estate on Ministers Islands Inc. Cette île d’environ 200 hectares revêt une importance historique, car elle a été un camp d’été important pour les peuples autochtones et, beaucoup plus tard, elle a servi de résidence d’été de sir William Van Horn, qui a contribué à la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique.

L’île est désignée lieu du patrimoine provincial, elle fait l’objet de deux désignations en tant que lieu historique national et elle est considérée comme un parc du patrimoine.

Depuis un an, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique prépare, avec l’aide des gouvernements provincial et fédéral, un plan d’entreprise en trois étapes. Ce plan propose la restauration d’éléments de l’ère édouardienne ainsi que l’ajout de chalets modernes de type remise pour voitures à chevaux pour des séjours ou pour la tenue d’événements spéciaux comme des mariages et des réunions.

D’autres projets comprennent l’ajout d’un accès à la plage, d’installations d’amarrage et de sentiers pédestres et cyclables.

«Le plan d’affaires de l’île Ministers est le fruit des nombreuses années d’efforts déployés par les conseils d’administration précédents et le conseil actuel de Van Horne Estate on Ministers Island, la collectivité locale ainsi que les gouvernements provincial et fédéral», a dit le président du conseil d’administration de l’organisme, Brian Usher.

«Notre défi a été de reconnaître les nombreuses couches d’histoire et de culture sur l’île et d’en tirer parti, comme les premiers habitants de la nation Passamaquoddy, les premiers colons, les loyalistes et, enfin, la vie et l’époque de sir William Van Horne, qui a joué un rôle clé dans la consolidation de la Confédération en achevant le chemin de fer du Canadien Pacifique.»

Des rénovations importantes ont été effectuées à la grange Van Horne afin de préserver et de restaurer les silos, de réparer le plancher et de remplacer les fenêtres de cette construction historique.

Une fois terminé, l’aménagement de l’île Ministers devrait permettre d’embaucher de 40 à 50 personnes et devrait générer environ 1,3 million $ en salaire, selon le gouvernement.

En tout et pour tout, près de 900 000$ provenant de différents programmes des gouvernements fédéral et provincial ont été investis.