Le Nouveau-Brunswick est prêt à discuter avec Ottawa de sa proposition de réduire la limite légale de l’alcool au volant.

Le gouvernement fédéral songe à faire passer le taux d’alcoolémie permis pour les conducteurs dans le Code criminel de 80 mg du 100 ml de sang – le fameux 0,08 – à 50 mg.

Selon la ministre canadienne de la Justice, Jody Wilson-Raybould, les recherches qui ont permis d’établir la limite actuelle auraient énormément sous-estimé les risques d’accident.

De prime abord, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick, Denis Landry, n’est pas contre l’idée.

«Nous sommes certainement intéressés à en apprendre davantage et à faire partie des discussions avec la ministre de la Justice du Canada et les autres juridictions avant que tout changement soit fait au Code criminel pour s’attaquer au problème de la conduite avec facultés affaiblies», confie-t-il dans un courriel.

Certaines provinces ont déjà prévu des pénalités pour les conducteurs avec un taux d’alcoolémie entre 0,05 et 0,08. Au Nouveau-Brunswick, la loi impose aux conducteurs la suspension automatique de leur permis de conduire durant sept jours.

Des changements à la législation provinciale qui ont été adoptés, mais qui ne sont pas encore entrés en vigueur prévoient aussi de nouvelles sanctions à sévérité croissante à partir de 0,05.

La présidente des Mères contre l’alcool au volant de Fredericton (MADD) voit d’un très bon oeil les changements envisagés par la ministre Wilson-Raybould.

«Je suis très heureusement de voir ça. Il y a tellement de gens qui sont affectés par la conduite en état d’ébriété», affirme Danielle Cole.

Sur la page Facebook de l’Acadie Nouvelle, les internautes ont cependant des avis très partagés concernant la proposition d’Ottawa.

Bien qu’elles se réjouissent de la nouvelle, de nombreuses personnes préconisent une approche encore plus restrictive.

«0.05 serait bien, mais la tolérance zéro serait encore mieux. Si vous voulez boire, ne conduisez pas, un point c’est tout», écrit un internaute.

«Les bars ne vont pas en souffrir à long terme. Les gens vont s’ajuster comme ils se sont ajustés avec l’interdiction de fumer», croit-il.

D’autres personnes y voient plutôt une intrusion injustifiée du gouvernement dans leur vie.

«Si avant c’était légal de conduire avec 0.08 et que maintenant ce ne l’est plus, j’appelle ça une trappe à ticket pour notre cher gouvernement qui va s’enrichir sur notre dos», estime un autre internaute.

Selon la présidente de MADD, il est faux de croire que les gens ne pourront plus boire et passer du bon temps si le taux d’alcoolémie est réduit.

«À 0,05, un homme qui pèse 180 livres pourra encore prendre trois verres en deux heures sans avoir mangé», affirme Danielle Cole.

MADD Canada plaide cependant la prudence, peu importe la limite permise.

«On devrait avoir pour habitude de ne pas conduire lorsque l’on boit. C’est ce que nous préférons. Si vous avez l’intention de prendre quelques verres, c’est simple, ne conduisez pas. Ainsi, vous n’avez pas à vous inquiéter du nombre de consommations ou du temps qui s’est écoulé.»

Le président de l’Association des chefs de police du Nouveau-Brunswick, Paul Fiander, est également en faveur de l’idée avancée par le gouvernement fédéral.

«Je pense que c’est bien parce que la conduite en état d’ébriété est encore un problème partout au pays. Les gens ne comprennent pas qu’on ne peut pas conduire lorsqu’on a bu», avance celui qui est aussi à la tête du Service de police de Miramichi.

M. Fiander n’est cependant pas convaincu de l’effet d’une telle mesure sur les conducteurs.

«Je ne sais pas si ça va changer quoi que ce soit. Je n’ai pas de boule de cristal. Mais je ne crois pas que ces changements vont faire du mal à personne. À la fin de la journée, tous les efforts pour réduire l’alcool au volant sont bons.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle