1755, Suroît et Réveil seront à Tracadie pour fêter

À quelques jours de la Fête nationale des Acadiens, Tracadie met tout en œuvre pour se mettre dans l’esprit festif. La population est invitée à célébrer leur fierté acadienne le 12 août lors d’un mégaspectacle réunissant trois groupes mythiques: 1755 et Suroît, qui célèbrent tous les deux quarante ans de carrière, ainsi que Réveil.

L’Acadie Nouvelle a profité de cette occasion pour discuter avec Henri-Paul Bénard, membre du groupe Suroît, fondé en 1977 aux Îles-de-la-Madeleine.

Henri-Paul Bénard ne s’imaginait pas nécessairement que les musiciens de Suroît continueraient de faire de la musique ensemble après 40 ans.

«On n’avait pas vraiment de plan et c’est peut-être le secret de notre succès. C’est à dire, de ne pas trop viser trop loin et simplement d’essayer de rendre notre parcours intéressant. On a commencé à faire de la musique parce que c’est ce qu’on faisait le plus aux Îles. Entre amis, on a commencé à faire des groupes pour divertir les gens. De fil en aiguille, on s’est rendu là où on se trouve maintenant.»

Depuis 1977, Suroît a enregistré treize albums.

«On tient à présenter du nouveau matériel à quelques années d’intervalles, même si on sait que La Lianne et Mystificoté seront toujours demandés. Nos plus grands fans ont pas mal tous nos albums et connaissent nos autres chansons aussi.»

Leur plus récente réalisation, La R’visite, a été lancé il y a quelques semaines. Pour célébrer leur 40e anniversaire, le groupe a réarrangé et revisité 16 de leurs meilleurs succès. L’album regroupe non seulement les quatre membres actuels de Suroît, Henri-Paul Bénard, Félix Leblanc, Réal Longuépée et Gabriel Arseneau, mais aussi plusieurs autres musiciens qui ont été impliqués dans le groupe au fil des années.

«On a toujours fait de la musique qui nous tient à cœur. On fait ça à notre façon. On a introduit des sonorités un peu plus modernes dans notre musique traditionnelle. Notre dernier album est un peu plus radiophonique. On a repris 16 de nos chansons au complet avec de nouveaux arrangements. Ça donne un style un peu comme Mumford and Sons. C’est un son un peu plus pop. Ça s’écoute super bien dans une voiture.»

En plus de partager la scène avec 1755 et Réveil ce weekend à Tracadie, Suroît célèbrera ses racines acadiennes le 15 août en présentant deux spectacles à Memramcook (en après-midi) et à Shediac (en soirée).

Selon les organisateurs de l’événement, près de 2000 personnes sont attendues au spectacle de Tracadie, qui se déroulera sous un grand chapiteau situé près des anciens Studios Ciné-Atlantik.