Nouveau foyer de soins de Dalhousie: les résidents devront patienter

Les résidents du Foyer de soins de Dalhousie devront vraisemblablement patienter jusqu’à la fin de l’année avant de pouvoir déménager dans leur nouvel emplacement, soit un an après la date prévue au départ.

Les retards s’accumulent dans ce projet de 23 millions $.

Au départ, le nouveau foyer devait être complété à l’automne 2016 de façon à ce que les résidents puissent y emménager avant la fin de l’année. Des délais dans les travaux ont toutefois retardé ce déménagement au printemps. Alors que l’été s’achève, les résidents attendent toujours ce moment et ils devront patienter  encore durant quelques mois.

«Pour l’instant, on vise la fin de l’année. On ne va pas précipiter les choses simplement pour dire qu’on déménage le plus rapidement possible. On veut le faire quand nous serons certains que tout est impeccable pour l’arrivée de nos résidents», explique Alde Appleby, président du conseil d’administration, qui admet que la situation est très décevante pour les patients et le personnel.

Ce délai important serait causé par certains problèmes survenus au niveau de la construction du bâtiment.

«La bâtisse n’est pas encore tout à fait prête, ce qui fait en sorte que nous n’avons toujours pas pu prendre possession des lieux. Il y a toujours des équipes sur place qui s’affairent à finaliser les travaux, certains mineurs et d’autres plus importants. On attend pour les inspections finales et qu’on nous remette les clés du foyer», ajoute M. Appleby.

La directrice générale du Foyer de soins de Dalhousie, Diane Légère, confirme que l’un des problèmes majeurs concerne le système de gicleurs. Ce système a notamment dû être remplacé au complet à la suite d’une inspection du prévôt des incendies.

Plus optimiste que M. Appleby, elle prévoit par contre déménager les patients en novembre.

«Si tout va bien, on croit que tout sera prêt pour un déménagement avant la période des Fêtes. C’est notre objectif. Je ne le cacherai pas, on a tous vraiment hâte ce soit réglé», mentionne-t-elle.

Comme Mme Légère, Alde Appleby cache mal sa déception.

«C’est certain que c’est une situation qui est frustrante pour nous tous et pour les résidents, car on parle tout de même d’une année complète de retard dans la livraison du foyer. On aurait aimé déménager nos résidents plus tôt et leur offrir un nouvel environnement, mais c’est une situation qui échappe complètement à notre contrôle», indique-t-il.

Selon M. Appleby , les résidents du foyer sont tout de même entre bonnes mains dans leur emplacement actuel, celui-ci ayant subi de nombreuses rénovations au cours des dernières années.

Outre les problèmes reliés au déménagement et à la construction du foyer, la directrice générale se dit par ailleurs préoccupée par l’ampleur du bâtiment ce qui pourrait occasionner – comme on l’a vu ailleurs en province – certains défis au niveau du personnel.

«Nous avons certaines inquiétudes en ce qui concernant le nombre d’employés qui sera requis sur chaque relais, mais nous sommes en discussion avec le ministère (du Développement social) à ce sujet afin de voir comment régler tout ça», explique-t-elle, confiante de trouver une solution d’ici le jour du grand déménagement.

Rappelons que le nouveau foyer de soins pourra accueillir 90 résidents et que le Foyer de soins de Dalhousie emploie de 120 à 140 personnes au total (certains à temps plein, d’autres à temps partiel).