Bathurst et Beresford célèbrent le 150e anniversaire de la Confédération avec un parc

Les municipalités de Bathurst et de Beresford aménageront cette année chacune un parc pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Dans le cadre des festivités du 150e de la Confédération, le gouvernement du Nouveau-Brunswick s’est engagé à verser 150 000$ aux municipalités de 4000 à 25 000 habitants pour des projets d’embellissement de leur centre-ville.

Bathurst a soumis un projet de revitalisation d’un espace vert défraîchi, à l’angle de l’avenue King et de la rue Main.

«Nous avons décidé de convertir ce parc et de créer un legs dans notre communauté. Un trottoir en bois va le traverser en diagonale. Il y aura 150 planches qui vont, chacune, représenter une année de la Confédération canadienne. Sur chacune des planches, il y aura un élément historique du Canada, du Nouveau-Brunswick ou de la ville de Bathurst. Un monument sera également érigé», explique Paolo Fongemie, le maire de  Bathurst.

Ce concept se situera en face d’un lot de terrains vacants, d’ailleurs à vendre. Un violent incendie, survenu à l’automne 2015, avait conduit à la démolition des quatre bâtiments commerciaux qui s’y trouvaient.

«Ce sera un legs pour les générations futures, un clin d’œil à notre histoire et ça créera un coin qui sera beaucoup plus attrayant pour faire du développement», souligne le maire Fongemie.

Beresford

Dans la municipalité voisine, les travaux pour l’aire de repos à Beresford commencent lentement, avec du gravier entassé sur une parcelle près de la sortie de la passerelle, en face du Tim Hortons.

«Nous avons accepté lundi l’offre de services de l’architecte et nous allons de l’avant officiellement avec le projet. Il va y avoir une plaque qui rendra hommage aux premières familles de Beresford, des arbres et quelques places de stationnement. Ce sera vraiment bien aménagé», soutient Jean-Guy Grant, le maire de Beresford.

«Les seuls bâtiments conçus seront deux salles de bain, mais dans un style architectural qui les fera bien paraître. Si tout va bien, le parc devrait être terminé cette année», prévoit M. Grant.

La municipalité de Beresford s’est qualifiée de justesse pour la subvention de ce montant, elle qui compte 4288 habitants selon le recensement de 2016.