Renouveau à la banque alimentaire de Dalhousie

Après de nombreuses rénovations, la banque alimentaire de Dalhousie est finalement complétée. On s’apprête même à y offrir un nouveau service.

C’était jour de fête vendredi à la banque alimentaire située à Darlington. Car bien que fonctionnelle depuis octobre 2015, donc près de deux ans déjà, la succursale de Dalhousie de l’Association d’action communautaire et bénévole du Restigouche (AACBR) n’avait toujours pas été officiellement inaugurée.

«Nous avons emménagé et avons commencé à offrir le service même si nous étions encore en rénovations. Aujourd’hui (vendredi), la dernière pièce – la cuisine – vient d’être terminée. On voulait donc souligner l’événement, surtout que ça signifie que nous serons enfin en mesure d’offrir le service de repas chaud d’ici quelques semaines comme on le fait à Campbellton», explique Rachelle Ouellette, directrice de l’AACBR, précisant que depuis son ouverture, la succursale n’offrait que le service de dépannage alimentaire ainsi que la vente des vêtements et fournitures usagés.

Installée à Dalhousie depuis plusieurs années, la succursale n’a pas joué de chance, comptant au total neuf déménagements et un incendie majeur (juin 2010).

«Mais aujourd’hui, on est finalement chez nous», ajoute Mme Ouellette.

Dans un témoignage émouvant, le président du conseil d’administration de l’AACBR, Howard Haley, a rappelé que malgré l’aboutissement du projet, il restait encore du travail à accomplir, de là l’importance pour la population de continuer d’être généreuse.

«On ne pourra jamais remercier suffisamment ceux qui donnent pour cette cause, peu importe le montant. Le message que vous envoyez aux gens dans le besoin, c’est qu’ils ne sont pas seuls, qu’on se soucie d’eux. Quand on donne de l’argent, des vêtements ou de la nourriture, on fait un cadeau d’une valeur inestimable à ces gens. On donne un peu d’humanité. Et ça, c’est un geste humain incroyable, un cadeau inestimable pour ceux qui en profitent», indique-t-il.

L’inauguration de cette succursale a également été l’occasion pour le sénateur Paul McIntyre de remettre la dernière tranche de sa promesse de don de 30 000$ envers l’acquisition et la rénovation de cette bâtisse.

«Être sénateur, c’est un grand honneur et un privilège, et en acceptant ce poste, j’ai fait la promesse de donner une partie de mon salaire à des organisations charitables de ma région. Et comme la cause des personnes démunies me tient énormément à cœur, je n’ai pas hésité à participer à ce projet», a indiqué le sénateur.

Preuve de son importance, au Nouveau-Brunswick, le service de banque alimentaire est utilisé annuellement par près de 20 000 personnes.