Irrégularités: le maire de Tracadie persiste et signe

Le maire de Tracadie fera le ménage dans l’administration de la Ville et il n’a pas l’intention de changer ses façons de faire malgré les critiques. Il estime que la municipalité a besoin d’une «confrontation productive».

C’est ce qu’il a affirmé lors de son rapport au conseil municipal, lundi soir, devant une salle comble. Denis Losier reconnaît que son rapport explosif d’il y a deux semaines a fait réagir et qu’il s’est fait des ennemis. Mais selon lui, la confrontation et la transparence sont les meilleures façons de changer les choses.

«Ceux et celles qui évitent les confrontations ne veulent pas froisser. Ils mettent en place des politiques de complaisance pour acheter la paix. Mais avec cette stratégie, on se dirige vers le gouffre», a-t-il dit.

Dans son dernier rapport, le maire avait dévoilé 41 irrégularités et ce qu’il estimait être des pratiques qui coûtent trop cher à la Ville.

Denis Losier dit agir sur la base de «constatations internes». Il se base aussi sur les recommandations des vérificateurs des états financiers de la Ville. Ceux-ci auraient rapporté de mauvaises pratiques de gestion dans les dernières années, qui auraient été ignorées, soutient Denis Losier.

Le maire refuse toutefois de parler de manoeuvres illégales pour l’instant.

Le maire répond à ses détracteurs

Le premier magistrat a profité de son rapport lundi pour répondre à son prédécesseur, Aldéoda Losier. L’ancien maire de Tracadie l’accusait dans les pages de l’Acadie Nouvelle de spéculer.

«On m’accuse de spéculer, mais l’avenir nous donnera l’heure juste. Il n’y a pas de fumée sans feu», a lancé Denis Losier.

Aldéoda Losier l’accusait également de nuire à la réputation de Tracadie, ce qui fait réagir le maire.

«Je me demande vraiment ce qui est le plus nuisible, cacher la vérité et permettre le mensonge ou bien prendre action sur le problème?», a affirmé Denis Losier.

Trois comptables agréés externes ont débuté des vérifications la semaine dernière. Ils analysent les livres comptables et les pratiques administratives de la Ville.

Des recommandations seront ensuite faites au directeur général de Tracadie pour faire des changements.

Le maire a déjà annoncé que des employés perdront leur emploi et des rencontres sont prévues avec le syndicat. Il n’est pas encore possible de savoir quel département et quels employés seront touchés. Le processus doit durer cinq mois.

Confiance envers les employés

Les employés de la Ville de Tracadie avaient été attaqués par le maire lors du dernier conseil municipal, il y a deux semaines.

Denis Losier avait évoqué des partys de Noel de 14 000$, des allocations de dépenses élevées et une grosse facture pour des cellulaires.

Le syndicat des employés avait accusé le maire de salissage.

Le conseiller municipal Jean-Yves McGraw a rectifié le tir lors du conseil municipal lundi soir.

«Nous avons donné notre appui quand le directeur général nous a fait son rapport sur les changements à faire. Mais je dois avouer que si Tracadie a grandi, c’est grâce à nos employés», a souligné M. McGraw.

Il a ajouté que certains employés ont «le logo de la ville tatoué sur le coeur» et il espère que «ces gens-là ne le prendront pas personnel».

«Nous avons confiance en nos employés», a dit M. McGraw.