L’échange d’insultes se poursuit de plus belle entre le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un.

M. Trump a déclaré tôt vendredi que M. Kim est « clairement un fou » qui met en danger le peuple de la Corée du Nord. Il a aussi prévenu que le leader nord-coréen n’a aucune idée de ce qui l’attend.

Quelques heures plus tôt, M. Kim avait traité M. Trump de « vieillard sénile qui souffre de problèmes mentaux ». Il avait ensuite ajouté que le président des États-Unis est un « cinglé (qui) paiera très cher » ses menaces. Un peu plus tard, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a laissé entendre que son pays pourrait tester une bombe à hydrogène dans l’océan Pacifique.

Dans son communiqué, M. Kim déclare que M. Trump est « inapte à détenir la prérogative du commandement suprême d’un pays ». Il décrit aussi le président américain comme « un voyou et un bandit qui aime jouer avec le feu ».

Le dictateur nord-coréen a publié ce communiqué en réplique à M. Trump, qui a déclaré plus tôt cette semaine, lors d’un discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, que les États-Unis, s’ils sont contraints de se défendre ou de défendre leurs alliés, « n’auront d’autre choix que d’anéantir la Corée du Nord ».

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle