Justin Trudeau est à Washington pour rencontrer Donald Trump

Le premier ministre canadien Justin Trudeau rencontrera le président américain Donald Trump au cours des prochaines heures, notamment pour discuter du renouvellement de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Les deux hommes auront des entretiens à la Maison-Blanche, à quelques kilomètres de la ville d’Arlington, en Virginie, où se déroule la quatrième ronde de négociations.

M. Trudeau a déclaré mardi soir, devant une assemblée de femmes d’affaires à Washington, qu’il voit sa rencontre avec le président comme une poursuite de ses efforts pour en arriver à un accord profitable pour les deux pays. Il a ajouté que M. Trump et lui s’entendent sur la nécessité de venir en aide à la classe moyenne.

Le premier ministre canadien rencontrera tout d’abord mercredi des membres de la puissante Commission des voies et moyens de la Chambre des représentants, dont les membres aident les négociateurs des États-Unis à formuler les demandes américaines.

Les négociations de mercredi porteront notamment sur les appels d’offres gouvernementaux. Il s’agit d’un sujet épineux, puisque les négociateurs américains ont indiqué lors de la dernière ronde de négociations, à Ottawa, qu’ils souhaitent limiter l’accès du Canada et du Mexique aux contrats du gouvernement des États-Unis.

Les pourparlers des prochains jours traiteront également des mécanismes de règlement des différends commerciaux et d’agriculture.

M. Trudeau s’envolera jeudi pour le Mexique, pour sa première visite officielle dans ce pays.

Le regard d’Ivanka

Le regard d’Ivanka Trump porté sur lui, le premier ministre Justin Trudeau a expliqué mardi pourquoi il espérait amener son père et président des États-Unis à inclure des idées progressistes comme des protections pour les femmes, l’environnement et les travailleurs dans un nouvel Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). M. Trudeau a toutefois admis que certains articles pourraient être non contraignants.

Le premier ministre s’est retrouvé dans la position délicate de commenter sa relation avec Donald Trump sur scène lors d’un gala à Washington en présence de la fille du président à la table principale, à 15 mètres du micro.

Un certain nombre de personnes dans la salle ont grogné ou hué lorsque le modérateur a nommé le président Trump à l’occasion d’un sommet sur les femmes les plus influentes organisé par le magazine « Fortune ».

M. Trudeau a affirmé que le président Trump et lui-même avaient en commun un objectif d’aider la classe moyenne, et il a cité des exemples de son soi-disant programme progressiste au Canada.

Il a obtenu quelques signaux d’approbation de la part d’Ivanka Trump au moment où il discutait des défis pour les femmes d’entrer en politique.

Le premier ministre prenait place avec son épouse Sophie Grégoire Trudeau au côté d’Ivanka Trump et de la conseillère adjointe à la sécurité nationale Dina Powell durant le gala.