Marcher en bas de laine pour une bonne cause

Une quarantaine de personnes ont marché dans les rues de Dieppe et de Memramcook en bas de laine, vendredi matin, afin d’amasser des fonds pour les jeunes qui n’ont pas les moyens de pratiquer des sports. La 9e Marche en bas de laine Coop IGA a permis à PRO Jeunesse d’amasser 30 000 $.

Le député de Dieppe, Roger Melanson, a rejoint les marcheurs avec ses bas de laine. La cause touche de près celui qui a grandi à Sainte-Marie-de-Kent. Juste avant le départ de la marche, il a ouvert son coeur, témoignant de son expérience en tant que jeune forcé d’abandonner son sport en raison d’un hasard malheureux.

«J’étais jeune garçon, et mon père a perdu son emploi pour des raisons de maladie. Il devait fermer sa petite entreprise pour six mois. Mon frère et moi avons appris la nouvelle que nous ne pourrions pas jouer au hockey cette année-là. Nous n’avions pas les moyens», a confié le président du Conseil du trésor du Nouveau-Brunswick.

La situation de Roger Melanson s’est compliquée dans la cour d’école, quand ses collègues de classe ont découvert qu’il ne jouerait pas au hockey.

«Dans la cour d’école, on me disait: “pourquoi ne joues-tu pas au hockey cette année? Je sais que tu aimes jouer au hockey, donc pourquoi ne joues-tu pas?” Mais je ne pouvais pas leur expliquer pourquoi. Pour moi, c’était gênant.»

Roger Melanson a témoigné son expérience en tant que jeune n’ayant pas les moyens de pratiquer un sport, vendredi avant la marche en bas de laine de Dieppe. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

M. Melanson estime que son hiver pénible aurait pu être évité s’il y avait eu un organisme comme PRO Jeunesse dans sa communauté. Voilà pourquoi il est aussi fier de s’associer à leur mission.

«PRO Jeunesse est là pour remplir ce besoin. Il y a des facteurs non contrôlables, financières ou autres, qui empêchent les familles d’inscrire leurs jeunes dans des sports.»

Depuis les premières marches en bas de laine de Dieppe et Memramcook, la Coop a remis plus de 120 000 $ à PRO Jeunesse. Les campagnes de financement et la contribution de la Ville de Dieppe ont permis à l’organisme d’aider des centaines de jeunes au fur des années.

PRO Jeunesse soutient les enfants et les adolescents de 2 à 18 ans de Dieppe et Memramcook qui n’ont pas les moyens financiers à participer à des activités communautaires, culturelles ou sportives.