Moncton accueillera un sommet pour sauver les baleines noires

Comment freiner la série de décès de baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent? La question sera au coeur des discussions le 9 novembre à Moncton lors d’une table ronde extraordinaire.

L’événement organisé par Pêches et Océans Canada réunira des scientifiques, des organisations environnementales, des pêcheurs, des membres de l’industrie touristique, des opérateurs de navires et des représentants des communautés autochtones.

La rencontre doit permettre de trouver des solutions au haut taux de mortalité des baleines noires, dont il ne resterait que 458 spécimens à travers la planète.

Krista Petersen, porte-parole du ministère, précise que davantage d’informations sur le programme du sommet seront communiquées à une date ultérieure.

Cet été, douze baleines noires ont été retrouvées mortes au Canada Atlantique. Trois autres décès ont également été constatés sur la côte Est des États-Unis.

Rendu public la semaine dernière, le rapport de nécropsies menées sur six de ces mammifères retrouvés sans vie, pointe du doigt l’activité humaine. Une baleine est décédée par enchevêtrement avec un filet de pêche de crabe des neiges et au moins quatre ont été tuées par une collision avec un navire.

En août, Transports Canada a imposé aux navires de 20 mètres et plus une limite de vitesse temporaire de 10 nœuds dans l’ouest du golfe du Saint-Laurent, et un ralentissement volontaire a été imposé aux navires de moins de 20 mètres.

Le ministre des Pêches et Océans Dominic LeBlanc a indiqué plus tôt ce mois-ci que des mesures de protection supplémentaires seront prises avant l’été prochain et le retour des baleines dans le golfe. Il citait notamment de possibles changements concernant les équipements de pêche.