Les infractions liées aux drogues grimpent en flèche

Le nombre de crimes contre la personne et d’infractions liées aux drogues a grimpé en flèche dans la province l’an dernier, selon le bilan 2016 de la GRC au Nouveau-Brunswick.

L’an 2016 a été marqué de moments forts et d’une hausse de demandes de services pour la Gendarmerie royale canadienne au Nouveau-Brunswick.

C’est l’année où la force policière a vu l’inauguration du monument en mémoire des gendarmes Larche, Ross et Gévaudan au centre-ville de Moncton. Elle a amassé des fonds pour des causes comme les Jeux olympiques spéciaux et les familles en besoin, en plus d’arrêter les suspects du meurtre de Baylee Wylie, d’entamer la recherche de Jami Springer – qui est d’ailleurs toujours en cours -, et de lancer un nouveau système de radiocommunication de pointe.

C’est aussi l’année où les policiers du Nouveau-Brunswick ont vu une hausse de 34% du nombre des plaintes d’infractions liées aux drogues. Elle s’accompagne d’une augmentation de 9,2% des appels concernant des crimes contre la personne, c’est-à-dire les voies de fait, les agressions sexuelles et les contacts sexuels d’enfants.

Au total, la GRC a répondu à 11 775 plaintes de crimes contre la personne en 2016. Elle en avait reçu 10 780 l’année d’avant, ce qui représentait une hausse de presque 3% par rapport à 2014.

Jullie Rogers-Marsh, porte-parole de la GRC au Nouveau-Brunswick, affirme que la GRC surveille la situation. L’augmentation pourrait être due à une plus grande fréquence des crimes, ou tout simplement à une hausse du pourcentage des crimes qui sont rapportés.

«Une hausse sur une période d’un an ne constitue pas une tendance. Mais c’est quelque chose qu’on va surveiller.»

Les gendarmes ont aussi répondu à 2155 plaintes d’infractions liées aux drogues, compativement à 1638 en 2015.

La section fédérale de la GRC a notamment arrêté Danny Borris et Jean-Yves Borris dans une résidence de Kedgwick. Elle a saisi plus de 12 000 comprimés (4200 comprimés de fentanyl et 8500 comprimés de méthamphétamine), de la cocaïne, du haschisch et des champignons hallucinogènes dans le cadre de l’arrestation.
Les policiers ont aussi arrêté des vendeurs de drogues de rue, soit au moins sept hommes dans le nord de la province et une trentaine de vendeurs à Moncton ainsi qu’à Dieppe.

La GRC a saisi 12 982 plantes de pot et 153,2 kg de marijuana. Elle a effectué 146 saisies de cocaïne, pour un total de 25,3 kilogrammes.

Les crimes contre les biens sont quant à eux demeurés stables à près de 13 000, après avoir grimpé de plus de 15%, l’an dernier.

Les policiers ont aussi enquêté sur 8 homicides, soit un cas de plus que l’année précédente et de 3 de plus qu’en 2014.

La GRC a publié ses plus récentes données sur la criminalité dans son bilan 2016, un document de 34 pages intitulé Travailler ensemble pour un Nouveau-Brunswick plus sûr.

Hausse du nombre de décès sur les routes

Le nombre de collisions mortelles sur les routes du Nouveau-Brunswick est à la hausse. Soixante-quatre personnes ont perdu la vie sur la route en 2016, le chiffre le plus élevé depuis 2010, quand 80 personnes sont décédées.

Le nombre de collisions mortelles est passé de 41 à 50, de 2014 à 2015, avant de grimper à 58, en 2016. «Chaque décès sur nos routes est une tragédie, et la GRC s’engage à réduire le nombre de collisions graves et mortelles sur nos routes», a affirmé Jullie Rogers-Marsh, porte-parole de la GRC au N.-B.

La force policière demande la collaboration des conducteurs. Mme Rogers-Marsh souligne que les agents effectuent «régulièrement des patrouilles routières et des campagnes d’application de la loi», mais qu’ils ne peuvent «être partout à la fois».

«Nous demandons donc aux membres du public de contribuer à la réduction des collisions graves et mortelles en portant toujours la ceinture de sécurité, en ralentissant et ne conduisant jamais lorsqu’ils sont distraits ou ont les facultés affaiblies.»

Le nombre de décès routiers où la victime ne portait pas de ceinture de sécurité a haussé de 14 à 20. Le nombre de décès de piétons ou de cyclistes a triplé, passant de 3 à 9.