Présentation des états financiers 2016 à Tracadie: un déficit à prévoir

La municipalité de Tracadie poursuit sa route vers la lumière au bout du tunnel. Les états financiers 2016, dont l’adoption accusait un grand retard, devraient être présentés au public le 23 novembre prochain. Mais, ombre au tableau, un déficit au montant encore inconnu est à prévoir.

Le conseil municipal devrait pouvoir consulter sous peu les états financiers pour l’année 2016, qui auraient dû être adoptés au printemps dernier. Des millions de dollars sont sur la glace à cause de ce retard, ce qui bloque la municipalité.

Les états financiers seront toutefois déficitaires, a indiqué le maire Denis Losier en conseil municipal, mardi soir. Il sera possible d’en savoir plus sur l’ampleur du déficit vendredi.

Le directeur général, Daniel Hachey, a expliqué ce sont des salaires à payer, mais non comptabilisés et trois factures qui causent le déficit. La municipalité veut changer certaines façons de faire pour avoir un «vrai portrait» des finances.

«Avant c’était un chevauchement d’états financiers, ce n’était pas professionnel», a indiqué M. Hachey.

Il a ensuite voulu se faire rassurant lorsque le conseiller Jolain Doiron lui a demandé de quelle ampleur sera le déficit. «Ce sera un déficit raisonnable, gérable et explicable», a affirmé le directeur général.

Une réunion extraordinaire du conseil devrait avoir lieu vendredi à 19h30 pour adopter le rapport des états financiers. Ils devraient ensuite être présentés aux citoyens dans une réunion du conseil le 23 novembre. Les auditeurs seront sur place.

Cinq vérificateurs comptables sont actuellement en train d’analyser en profondeur les finances de la municipalité. Le directeur général n’a pas voulu dévoiler à la conseillère Ginette Brideau Kervin combien coûtait ce processus de vérification.

Il a toutefois mentionné qu’il y avait une absence flagrante de contrôle au niveau de la comptabilisation de ce qui doit être payé, des factures qui ont été payées et des contrats. Selon lui, le coût que représente la vérification permettra de sauver de l’argent dans le futur.

«Quand j’arrive au bureau et que je vois une facture de 10 000$, je me dis que ça représente les taxes de 8 résidences et demie. Quand je vois que la facture a été payée deux fois, je me dis que ça coûte 16 résidences», a indiqué M. Hachey.

Caserne réclamée à la suite de l’incendie de Six Roads

L’incendie criminel survenu à Six Roads dans la nuit de samedi à dimanche relance le débat sur la promesse d’une caserne dans le secteur de Six Roads, Sainte-Rose et Inkerman.

La conseillère du quartier 1, Raymonde Robichaud, a été sollicitée par des citoyens à ce sujet dans les derniers jours. Elle a indiqué qu’une nouvelle caserne a été promise en 2014.

Le directeur général a indiqué que trois offres d’achat avaient été faites sur trois terrains récemment. La municipalité est en attente d’un retour avant de faire un choix.

Les trois terrains, situés à proximité de la route 11, ont reçu l’aval du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux.