Des jeux vidéo pour lutter contre le cancer

Plus de 250 amateurs de jeux vidéo se sont donné rendez-vous à l’Université de Moncton pour s’affronter dans des tournois et amasser des fonds pour la campagne annuelle de l’Arbre de l’espoir. Le LAN de l’Espoir a permis d’amasser plus de 1000$.

Comme quoi tous les moyens sont bons quand vient le temps de se mobiliser pour trouver la cure. Ça, Eric Boudreau l’a bien compris.

Le jeune étudiant en informatique a perdu son père à cette maladie alors qu’il n’avait que dix ans. Les campagnes de souscription pour financer la recherche sur le cancer sont pour lui primordiales.

Eric Boudreau et Andy Couturier sont organisateurs principaux de l’événement LAN de l’Espoir. – Acadie Nouvelle : Anthony Doiron

En mariant les jeux vidéo à cette cause, les organisateurs ont souhaité marier l’utile à l’agréable.

«Et ça fonctionne très bien. On réussit à attirer des gens qui ne participent peut-être pas habituellement à une marche pour le cancer, ou à l’illumination d’un arbre, par exemple.»

Le LAN de l’Espoir ne cesse de croître en popularité depuis sa première, en 2013. Il y a eu une quarantaine de participants de plus cette année qu’en 2016.

Plusieurs tournois ont pris place ce samedi sur douze jeux, dont Super Smash Brothers Melee, Overwatch, Hearthstone et FIFA 18. Des consoles de jeu vidéo rétro (des années 1990) étaient aussi disponibles pour les nostalgiques.

Annabelle Leclair est une survivante du cancer. Elle souhaitait mettre la main à la pâte pour l’événement. – Acadie Nouvelle : Anthony Doiron

Une survivante à l’oeuvre

Plusieurs bénévoles ont mis la main à la pâte pour l’organisation, dont Annabelle Leclair, originaire de Tracadie. La jeune femme est une survivante du cancer.

À 8 mois, les médecins ont décelé une masse cancéreuse située au-dessus d’un rein, des suites du syndrome de Cushing. La maladie pathologique génère une sécrétion excessive de cortisol chez la personne atteinte et entraîne une série de symptômes. À 1 an, elle a subi un accident vasculaire cérébrale, précipitant l’opération chirurgicale pour retirer la masse.

La procédure a été un succès. Elle s’en est tiré sans séquelles et les cellules cancéreuses sont mortes sans chimiothérapie.

Annabelle Leclair se fait maintenant un devoir de s’impliquer dans les campagnes de souscription sur le cancer. Lorsqu’elle a entendu parler du LAN de l’Espoir, elle s’est tout de suite dit que c’était une excellente idée.

«C’est vraiment plaisant de voir des jeunes gens s’impliquer et faire des dons pour la recherche. La majorité des participants ici sont âgés de 14 à 30 ans. Ils ont aussi sensibilisé les gens de leur entourage.»

L’étudiante en biochimie souhaite se diriger en recherche sur le cancer après ses études.

Andy Couturier est satisfait du bilan de l’événement. Le président du conseil étudiant responsable de l’organisation est encore essoufflé, mais le jeu en a valu la chandelle.

«C’est beaucoup d’effort, il arrive toujours des petits pépins en cours de route, mais j’adore ça. C’est pour une bonne cause en plus. Nous avons atteint un taux record de participation et nous espérons faire encore mieux l’an prochain.»

Avis aux amateurs de jeu vidéo: un tournoi de plus grand calibre prendra place sur le campus de Moncton au début mars.

Le Tomorrow LAN attire des joueurs d’Halifax jusqu’à Edmundston, et comporte également une section pour les jeux de cartes stratégiques sur table, comme Magic the Gathering. La 4e de l’événement majeur du monde du «gaming» dans les Maritimes devrait rassembler près de 400 joueurs professionnels pour une compétition qui s’étend sur deux jours.

Les intéressés pourront s’inscrire au www.tomorrowlan.ca .