Saison touristique 2017: les visiteurs ont évité la plage Parlee

Le Nouveau-Brunswick a connu une saison estivale grandiose en 2017… sauf à la plage Parlee.

Presque tous les indicateurs sont en hausse pour la saison touristique qui vient de se terminer.

Les principales attractions du Nouveau-Brunswick ont accueilli en moyenne 10% plus de visiteurs et les hôtels et les campings ont été plus achalandés.

Les problèmes de qualité de l’eau à la plage Parlee ont cependant eu l’effet d’un gros nuage noir sur la populaire destination du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Le nombre de visiteurs à la plage située près de Shediac a chuté de 26% cet été, selon des données dévoilées mardi par le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture.

En conférence de presse, le ministre John Ames a assuré que son gouvernement faisait tout en son pouvoir pour régler les problèmes de contamination dans la baie de Shediac.

«La plage Parlee a toujours été un joyau pour le Nouveau-Brunswick et je suis certain qu’elle va le demeurer à l’avenir.»

«Tous les ministères au sein de notre gouvernement travaillent ensemble en ce moment (…) et je suis certain qu’à l’avenir nous aurons une zone plus sûre pour l’amusement en toute confiance des gens de la région et des touristes», a-t-il dit.

M. Ames a admis que son ministère s’est retrouvé devant un «dilemme en matière de relation publique» en ce qui concerne la promotion de la plage Parlee cet été.

«Même à titre de ministre du Tourisme, la sécurité du public est ma principale priorité. Nous devons nous assurer que le public est en sécurité et qu’il possède la bonne information.»

Le ministère avait d’ailleurs réalisé un sondage en mars pour connaître l’impact de cette controverse auprès des touristes du Québec.

Il a été révélé l’an dernier que la plage Parlee était aux prises avec d’importants problèmes de contamination bactérienne et que l’information n’était pas transmise aux baigneurs à qui l’on faisait plutôt croire que la qualité de l’eau était acceptable.

Depuis, Fredericton a mis en place un nouveau système d’analyse de l’eau et de communication de l’information qui a provoqué la fermeture de la plage à plusieurs reprises cet été.

Le gouvernement a également créé un comité interministériel pour s’attaquer aux problèmes de contamination. Plusieurs initiatives ont déjà été mises sur pied dont l’amélioration des infrastructures d’eau et d’égout dans la région.

Selon le directeur général de l’Association de l’industrie touristique du Nouveau-Brunswick, Ronald Drisdelle, la région de Shediac a connu malgré tout un été exceptionnel.

«L’Hôtel Shediac, (la directrice) vous dira qu’ils étaient pleins tout l’été. Le Festival du homard de Shediac a obtenu un nombre de visites en croissance au point qu’ils sont en train de réviser leur programmation pour lui donner un sens beaucoup plus international plutôt que local», a-t-il résumé.

De juin à septembre, les principales attractions du Nouveau-Brunswick ont connu une augmentation de leur nombre de visiteurs d’environ 10% comparativement à la même période l’an dernier.

Le Village historique de Kings Landing (+19%), le parc Hopewell Rocks (+17%), le Jardin botanique du Nouveau-Brunswick (+14%), le Village historique acadien (+6%) et l’Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick (+6%) ont tous accueilli plus de visiteurs que l’an dernier.

Toujours de juin à septembre, la location d’emplacements de camping dans les parcs provinciaux a augmenté de 6 %, ce qui s’est traduit par un nombre record de campeurs depuis 2008.

De janvier à septembre, l’industrie de l’hébergement a enregistré une hausse de 4 % des locations de chambre par rapport à l’année précédente.

«Les membres de notre industrie, partout dans la province, confirment que la saison estivale 2017 au Nouveau-Brunswick a bel et bien été l’une des meilleures saisons touristiques qu’ils aient jamais connues», a affirmé M. Drisdelle.

Selon le ministre John Ames, cette saison exceptionnelle s’explique notamment par les festivités du 150e anniversaire du Canada et la faiblesse du dollar.

Augmentation de l’achalandage en pourcentage

⚫Village historique de Kings Landing +19%

⚫Parc Hopewell Rocks +17%

⚫Jardin Kingsbrae +15%;

⚫Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick +6%;

⚫Jardin botanique du Nouveau-Brunswick +14%;

⚫Musée du Nouveau-Brunswick +6%;

⚫Parc international Roosevelt de Campobello +8%;

⚫Village historique acadien +6%.

🔴Plage Parlee -26%