La nouvelle microbrasserie de Tracadie voit grand

Une première microbrasserie a vu le jour récemment à Tracadie et ses fondateurs voient grand. Ils veulent faire compétition aux Moosehead, Molson et Labatt de ce monde afin d’augmenter le nombre des adeptes de la bière de microbrasserie.

Les Brasseux d’la côte ont ouvert leurs portes il y a une semaine. Pour voir le jour, le projet d’un million de dollars a nécessité le support de 43 investisseurs de la Péninsule acadienne, ainsi que des prêts et des subventions.

Pour l’instant, trois bières sont brassées. Le goût de la bière légère La Classic est volontairement aérien, pour ne pas brusquer ceux qui ne sont pas habitués aux bières de microbrasserie.

«La Classic est notre bière pour faire entrer les gens dans le marché de la microbrasserie. C’est aussi pour les encourager à boire autre chose que les grandes marques comme Moosehead, Molson et Labatt», explique le directeur général, Trevor Cool.

Lors du passage de l’Acadie Nouvelle, mardi après-midi, plusieurs curieux sont entrés pour goûter la bière en fût. Pour l’instant, les clients peuvent acheter un growler (cruchon) ou une bouteille d’un litre et les remplir aux fûts, pour emporter à la maison.

Des canettes devraient faire leur apparition avant Noël, si tout va bien, et être vendues sur place ainsi que sur les tablettes des succursales d’Alcool NB.

La microbrasserie ne sera cependant jamais un bar, seulement un lieu de production et un endroit où les clients peuvent s’approvisionner.

Expansion rapide prévue

L’entrepôt compte cinq fermenteurs pour l’instant, mais la microbrasserie espère en avoir 15 d’ici la fin de l’année prochaine.

Les propriétaires veulent produire 200 000 litres de bière dès 2018 pour ensuite augmenter le volume, ce qui en ferait un gros joueur de l’industrie des microbrasseries au Nouveau-Brunswick.

«Il y a tellement une grosse demande en litres. Toutes les autres microbrasseries nous ont dit d’acheter plus gros et d’avoir des équipements plus gros. Des brasseurs comme Petit-Sault et Grimross ont grossi plusieurs fois leurs installations et ils manquent toujours de bière», souligne Trevor Cool.

L’accueil des restaurants et des bars de la province tend à lui donner raison. La bière est déjà disponible en fût dans un établissement de Fredericton et d’autres vont bientôt l’ajouter sur leurs lignes dans plusieurs régions de la province.

Le brasseur, Jason Haché, travaille présentement sur d’autres recettes et des bières de saisons sont également prévues.

Un projet qui date de quelques années

Le projet d’une microbrasserie à Tracadie a commencé à mûrir il y a cinq ans après la mise sur pied d’une coopérative de bières dans la région.

«C’est à partir de ça qu’il y a deux ans, il a été décidé de fonder une microbrasserie. Des membres de la coop ont été approchés pour devenir des investisseurs», explique Trevor Cool.

Le système de registre des affaires corporatives indiquent que les quatre administrateurs de la compagnie qui a enregistré l’appellation commerciale des Brasseux d’la côte sont René Chiasson, Michel Losier, Dean Roberts et Jolain Doiron, présentement conseiller municipal de Tracadie.

La microbrasserie a déposé une demande de subvention à la municipalité récemment. La demande était à l’ordre du jour d’une réunion du comité plénier de lundi, parmi les demandes de financements d’autres entreprises.

«Nous ne l’avons pas encore eu. Ce sera pour la deuxième phase. Nous demandons d’autres subventions parce que nous voulons être plus gros», souligne Trevor Cool.

Un pied dans l’industrie touristique

La carte des bières de la Distillerie Fils du Roy a également inspiré le directeur général, qui prévoit reproduire le concept l’été prochain.

Les relations avec les autres joueurs de la province sont d’ailleurs très cordiales.

«On s’entraide beaucoup. Nous avons aussi une vision semblable à celle de Sébastien des Fils du Roy. Nous voulons tous les deux développer du grain local pour nos produits», précise M. Cool.

Les Brasseux d’la côté prévoient aussi vendre en fût les produits d’autres microbrasseries de la province.

Fermeture d’une microbrasserie à Charlo

La microbrasserie Shiretown Beer dans le Restigouche fermera ses portes pour la deuxième fois à la fin du mois de novembre.

L’établissement, connu pour ses bières La Sirène, la Blonde du quai et la Big Brown Ale, en a fait l’annonce sur sa page Facebook, lundi.

«Il reste plusieurs bonnes bières au magasin, venez en profiter avant qu’elles soient toutes vendues. Ç’a a été un plaisir de servir au Nouveau-Brunswick», a écrit le propriétaire, Derek Leslie.

Il n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue. L’établissement avait fermé une première fois en 2015, avant d’ouvrir à nouveau.

Dans un article de l’Acadie Nouvelle paru en août 2016, M. Leslie avait expliqué que sa grande difficulté à suffire à la demande avait causé la fermeture.